Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un bébé meurt d'une méningite, les parents condamnés pour « non-assistance à personne en danger »

Publié le 2 Mai 2016, 12:32pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Un bébé meurt d'une méningite, les parents condamnés pour « non-assistance à personne en danger »

Un couple de Canadiens vient d'être condamné par la justice pour « non-assistance à personne en danger ». David et Colette avaient tenté de soigner leur enfant, victime d'une méningite, avec un « traitement naturel » inspiré de la phytothérapie.

Un bébé meurt d'une méningite, les parents condamnés pour « non-assistance à personne en danger »
© Thinkstock

Tout commence au mois de mars 2012, au Canada. Ezekiel, un petit garçon âgé de 19 mois tombe malade : fatigue, maux de tête, vomissements , toux... Les parents, David et Colette, pensent qu'il s'agit d'une grippe ou d'une laryngo-trachéo-bronchite (plus communément appelé « croup », il s'agit d'une infection virale grave qui entraîne l'inflammation des voies respiratoires supérieures). Ils ne s'inquiètent pas outre mesure et décident plutôt de pratiquer la naturopathie enauto-médication .

Ainsi, pour soigner Ezekiel, David et Colette (qui travaillent tout deux dans le domaine de la phytothérapie) lui administrent un « traitement naturel » à base de piment rouge, d'ail, d'oignons et de raifort pendant 2 semaines et demie. Ils emmènent également leur fils consulter un naturopathe : celui-ci leur conseille une décoction d' échinacée , une plante bien connue pour soulager les principaux symptômes du rhume. Lorsqu'une amie de la famille - infirmière de profession - tente les mettre en garde contre une éventuelle infection bactérienne, les parents ne tiennent pas compte de l'avertissement.

Mais rien n'y fait : au bout de 3 semaines, Ezekiel décède. Une autopsie post-mortem confirme la cause de la mort : une méningite d'origine bactérienne, provoquée par un pneumocoque (Streptococcus pneumoniae). Un procès pour « non-assistance à personne en danger » est ouvert.

« Parfois, la croyance et l'amour ne suffisent pas »

 

Quatre ans plus tard, le très médiatique procès de David et Colette arrive à son terme : ce mardi 26 avril 2016, ceux-ci ont été reconnus coupables de « non-assistance à personne en danger » ( source ). Lisa Weich, le procureur qui a instruit l'affaire, explique : « ces gens ne sont pas des criminels. Ils aimaient profondément leur enfant et croyaient vraiment pouvoir lui faire du bien. Seulement, parfois, la croyance et l'amour ne suffisent pas : pour soigner un enfant, un minimum de soins médicaux sont requis. » Lors d'une précédente entrevue avec la presse, David, le papa d'Ezechiel, avait expliqué qu'il avait «refusé le vaccin » contre la méningite pour ses enfants à cause des risques que celui-ci présentait.

Pour rappel, en France, différents vaccins contre la méningite (Hæmophilus influenzae de type B, Pneumocoques, vaccin contre le sérogroupe C...) sont recommandés pour tous les nourrissons et généralement administrés à partir de l'âge de 2 mois, en une, deux ou trois doses. En outre, le vaccin BCG(oreillons, rougeole, tuberculose) permet de prévenir les méningites liées à ces maladies. Chaque année, 1650 petits Français contractent cette maladie.

 

Commenter cet article

Archives