Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Sud-Ouest: Devenez actionnaire d'un vignoble, vos dividendes seront versés en vin

Publié le 15 Mai 2016, 13:25pm

Catégories : #ECONOMIE

Sud-Ouest: Devenez actionnaire d'un vignoble, vos dividendes seront versés en vin

Qui n’a jamais rêvé de poser une bouteille de bon vin sur la table en lançant « il vient de mon domaine ». Mais encore faut-il avoir les moyens de se payer un vignoble. Ludovic Aventin, ex-caviste en Normandie, n’a pas fait que caresser l’idée, il a fait en sorte qu’elle devienne réalité. Pour lui et pour 700 de ses « associés ».

Il y a cinq ans, il a créé la société Terra Hominis qui rachète des vignobles sous la forme de financement participatif. Du crowdfunding avant l’heure, sans portail Internet.

La rugby connexion

« Nous mettons les vignobles en fermage. Nous y installons un viticulteur doué mais qui n’a pas forcément les moyens de se payer un domaine et, au lieu de lui demander de l’argent, nous préférons des bouteilles de vin », explique ce bon vivant qui a fait marcher ses réseaux dans le milieu du rugby.​

>> A lire aussi : Le crowdfunding s’implante dans les vignobles

​Le premier domaine acheté en copropriété, celui de Montgros dans l’Hérault, appartient en petite partie au pilier international Pieter de Villiers, ou à l’ex-stadiste Jeff Dubois.​

Ludovic Aventin, le fondateur de Terra Hominis.

​Mais Terra Hominis possède neuf autres petits vignobles, souvent bio, dans la région Languedoc-Roussillon, appartenant chacun à environ 130 copropriétaires. « Ce sont des quadras qui travaillent à Paris, des experts-comptables, des jeunes retraités retirés dans le Sud. Des gens plutôt aisés », reconnaît Ludovic Aventin. Ils ont déboursé en moyenne 1.500 euros pour une part de vignoble. « L’idée n’est pas de faire fortune », prévient le fondateur.

Les AG sont des agapes pseudo-sportives

Car au-delà des fameux dividendes versés en vin, la rétribution se fait aussi en nature au sens littéral du terme. Le copropriétaire a portes ouvertes au domaine. Il peut vendanger quelques jours par an, tailler la vigne si ça le chante, et même fouler au pied le raisin quand le cœur lui en dit. Sans compter les agapes pseudo-sportives lors des assemblées générales.

A ce jour 196 associés potentiels attendent que Terra Hominis rachète un nouveau vignoble pour mettre un pied dans la vigne. Ludovic Aventin a déjà embarqué dans l’aventure le nouveau chef étoilé toulousainPierre Lambinon ou Pierre Augé le « Top Chef » biterrois. Il piste des vignobles du côté de Cahors, Fronton et du Madiran.

source

Commenter cet article

Archives