Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Six nouveautés à surveiller du Google I/O 2016

Publié le 21 Mai 2016, 21:36pm

Catégories : #TECHNOLOGIE

Six nouveautés à surveiller du Google I/O 2016

Plus de 7000 développeurs sont rassemblés sur le campus de Google cette semaine à Mountain View, en Californie, pour la dixième conférence annuelle Google I/O. La conférence touche toutes les sphères couvertes par l'entreprise, des téléphones à l'apprentissage profond en passant par la réalité virtuelle.

UN TEXTE DE MAXIME JOHNSON

Voici quelques-unes des nouveautés les plus intéressantes dévoilées lors de l'événement.

Google Daydream : une nouvelle plateforme de réalité virtuelle

Google Daydream
La conférence Google I/O 2016   PHOTO : MAXIME JOHNSON

Après deux ans d'apprentissage grâce aux lunettes Google Cardboard, Google a dévoilé, à la conférence pour développeurs Google I/O 2016, sa nouvelle stratégie pour la réalité virtuelle. Daydream est une plateforme permettant de transformer les téléphones Android en lunettes de réalité virtuelle, le tout d'une façon plus ouverte et plus élégante que ce qui est proposé actuellement.

Lorsque Daydream sera lancée à l'automne, la plateforme sera principalement composée de trois piliers : les téléphones Android, les lunettes et les contrôleurs, et les applications.

Alors que Google Cardboard est compatible avec tous les téléphones Android, ce qui peut parfois provoquer une mauvaise expérience, Daydream sera compatible uniquement avec des téléphones, approuvés pour la plateforme, qui respectent certaines caractéristiques, notamment par rapport à l'écran et aux capteurs intégrés par les fabricants. Le Nexus 6P devrait être l'un de ces téléphones.

Tout comme avec Google Cardboard, Google a aussi publié un design ouvert pour créer des casques compatibles que n'importe quelle compagnie pourra créer et adapter à ses besoins. L'entreprise a aussi publié les plans d'une petite manette minimaliste pour contrôler les applications.

Google a finalement revu comment les applications seront proposées aux utilisateurs lorsqu'ils utiliseront le casque, grâce à Daydream Home. Daydream Home, ainsi que les éléments logiciels nécessaires pour la réalité virtuelle, sera intégré à Android N directement.

À plusieurs égards, le Google Daydream ressemble donc à la plateforme Gear VR de Samsung, mais d'une façon plus ouverte, à la manière d'Android.

Les plateformes de réalité virtuelle commencent à s'accumuler, mais considérant la quantités de téléphones Android sur le marché, et considérant sa stratégie ouverte, Daydream pourrait bien être la plateforme qui démocratisera la technologie.

À condition que l'expérience soit d'une qualité suffisante, bien entendu.

Google Home : l'assistant Google à la maison

Google Home
La conférence Google I/O 2016   PHOTO : MAXIME JOHNSON


Il sera bientôt possible de parler à l'assistant Google - une refonte de l'assistant personnel Google Now - à la maison, grâce à Google Home, un petit appareil qui comprend un microphone et un haut-parleur.

Google Home est la réponse de Google à l'Amazon Echo. Le haut-parleur permet de consulter ses services Google comme son calendrier, de faire des recherches web, de poser des questions variées et d'interagir avec des services tiers, par exemple pour commander une voiture Uber.

Si la popularité de l'Amazon Echo auprès des propriétaires de l'appareil est un gage de ce qui s'en vient pour Google, le Google Home pourrait certainement connaître un bon succès.

Google Home s'intègre en plus à la plateforme Chromecast, ce qui permettra d'écouter de la musique sur l'appareil directement, mais aussi de contrôler l'ambiance musicale dans les différentes pièces de sa maison.

Google Home sera lancé au printemps, pour un prix qui n'a pas encore été dévoilé.

Google Allo : une messagerie qui répond pour vous

Google Allo
La conférence Google I/O 2016   PHOTO : MAXIME JOHNSON


Après le lancement plutôt raté de Google Hangout, le géant Internet américain tente encore sa chance avec une nouvelle application de messagerie, Google Allo. Google Allo offre différentes fonctionnalités dans l'air du temps, comme des autocollants et d'autres petits ajouts du genre pour agrémenter les discussions à deux ou en groupe.

Google Allo offrira aussi la possibilité d'interagir avec l'assistant Google directement, et ce dernier proposera même des réponses automatiques pour poursuivre la conversation avec ses amis. Lorsque la photo d'un chien est envoyée, Google Allo proposera, par exemple, de dire des choses naturelles, comme « Wow, quel beau chien! ».

Parmi les autres fonctionnalités plus rares de Google Allo, le logiciel offrira un mode incognito pour chiffrer ses conversations et les autodétruire après un certain temps, au besoin.

Allo aura aussi son volet vidéo, Google Duo, la réponse de Google à Facetime d'Apple. Le logiciel est simple, mais contient aussi quelques bonnes idées, comme la possibilité de s'enregistrer brièvement avant de lancer l'appel, afin que la personne qui répond puisse connaître un peu le contexte avant d'accepter ou non la conversation.

Google Allo et Google Duo seront lancées cet été. Les applications seront offertes en français au lancement, mais pas la discussion avec l'assistant Google.

Google n'a pas exactement connu beaucoup de succès avec ses applications du genre jusqu'ici. Reste à voir si Allo et Duo offrent suffisamment de nouveauté pour encourager les utilisateurs à changer de plateforme.

Android Instant Apps : un gros changement pour le mobile

Android Instant Apps
La conférence Google I/O 2016   PHOTO : MAXIME JOHNSON


Les développeurs d'applications mobiles Android devraient particulièrement apprécier Android Instant Apps, une nouvelle fonctionnalité du système d'exploitation mobile de Google qui permet à l'utilisateur de lancer des applications Android, même si celles-ci ne sont pas installées sur son téléphone.

Avec Android Instant Apps, lorsqu'un lien vers une application mobile est ouvert sur un téléphone, Google Play n'installe que la partie nécessaire du code de l'application pour faire fonctionner les informations dans le lien. Le processus est rapide, comme son nom l'indique, puisqu'une petite partie seulement de l'application est téléchargée.

Les utilisateurs pourront donc profiter des fonctionnalités avancées des applications sans passer par l'étape de les installer, ce qui devrait particulièrement plaire aux développeurs (surtout qu'Android Instant Apps sera compatible avec tous les téléphones Android équipés d'Android 4.1 Jelly Bean).

Selon Google, rendre une application compatible avec Android Instant Apps pourrait demander aussi peu qu'une journée de travail, selon la façon dont le logiciel est programmé.

Voilà qui pourrait encourager les développeurs à créer des applications natives plutôt qu'à se contenter d'applications web.

Android Wear 2.0 : les montres avec carte SIM prennent de la valeur

Android Wear 2.0
La conférence Google I/O 2016   PHOTO : MAXIME JOHNSON


Les montres connectées Android Wear pourront bientôt être équipées d'Android Wear 2.0, qui représente, selon Google, la plus grande mise à jour du système d'exploitation portatif à ce jour.

Parmi les nouveautés, notons que les développeurs pourront créer des cadrans beaucoup plus complets qu'auparavant, qui profiteront de plus de données accessibles aux applications (pour avoir la valeur de ses actions préférées sur son poignet directement, par exemple).

L'interface d'Android Wear a aussi été modifiée pour l'occasion, et un clavier a été ajouté pour répondre à des messages directement de son poignet, en écrivant, par exemple, les lettres une à la fois d'une façon manuscrite.

L'ajout le plus intéressant est toutefois la possibilité, pour les développeurs, de créer des applications indépendantes qui fonctionnent entièrement sur la montre, sans avoir besoin du téléphone à proximité. L'ajout devrait surtout être intéressant avec les montres qui possèdent une carte SIM, puisqu'il sera alors possible de profiter d'applications complexes qui peuvent accéder à Internet sans avoir besoin d'avoir son téléphone avec soi.

Les applications Android arrivent sur Chrome OS

io Chrome Google
La conférence Google I/O 2016   PHOTO : MAXIME JOHNSON

Mise à jour : Google a attendu la seconde journée du Google I/O pour annoncer une nouvelle importante pour Chrome OS : son système d'exploitation sera bientôt compatible avec tout le contenu offert sur la boutique Google Play, tout particulièrement les applications Android.

La nouvelle tombe à point, alors que la firme de recherche IDC a annoncé mercredi qu'il se serait plus vendu d'ordinateurs Chromebook que d'ordinateurs Mac aux États-Unis au cours du premier trimestre de 2016.

Avec les applications Android, le système d'exploitation qui permet principalement pour l'instant d'accéder au Web, mais guère plus, aura ainsi accès à des logiciels beaucoup plus puissants, notamment des jeux et des outils de travail, comme la suite Microsoft Office ou les logiciels d'Adobe, comme Photoshop Mix.

Techniquement, les applications Android seront compatibles autant avec les ordinateurs équipés d'une architecture x86 ou ARM. La compatibilité avec les applications Android sera lancée dès juin pour les développeurs, sur l'Asus Chromebook Flip, l'Acer Chromebook R 11 et le Chromebook Pixel (2015). Plusieurs autres modèles seront toutefois ajoutés à la liste d'ici la fin 2016.

L'arrivée des applications Android sur Chrome OS pourrait avoir un effet de taille sur le système d'exploitation de Google, puisque celles-ci pourront combler les lacunes de ces ordinateurs aux fonctionnalités parfois limitées pour certains.

source

Commenter cet article

Archives