Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Rémunération des patrons : Hollande menace de nouveau de légiférer

Publié le 19 Mai 2016, 10:03am

Catégories : #ECONOMIE

Rémunération des patrons : Hollande menace de nouveau de légiférer

Les polémiques autour du salaire des patrons s’étaient déjà invitées dans la saison 2016 des assemblées générales (AG) des entreprises tricolores. François Hollande a enfoncé le clou, mardi 17 mai. « C’est maintenant aux autorités du patronat, des employeurs, d’avoir [l’]exigence morale » de limiter la rémunération des dirigeants d’entreprise, a déclaré le président de la République sur Europe 1. « A la loi d’intervenir pour des règles plus simples, plus claires, si rien ne se fait du côté patronal », a-t-il martelé.

 

Il emboîte ainsi le pas au ministre de l’économie, Emmanuel Macron, qui avait menacé, le 4 mai, de légiférer sur la rémunération des grands patrons si Renault ne tirait pas les conséquences pour 2016 du vote négatif des actionnaires sur la rémunération de Carlos Ghosn.

De quoi s’agit-il ? Tout a commencé le 29 avril, lors de l’AG du constructeur automobile. Les actionnaires se sont prononcés à 54,12 % contre la rémunération de 7,251 millions d’euros du PDG Carlos Ghosn. Ce coup de tonnerre, dans un univers d’ordinaire très feutré, doit beaucoup au fait que M. Ghosn cumule deux rémunérations, celle de Renault et celle de son allié Nissan, qu’il dirige également – pour un total de plus de 15 millions d’euros annuels. De plus, c’est en grande partie l’Etat, détenteur de 19,7 % de l’ex-régie, appuyé par de grands investisseurs institutionnels, qui a fait pencher la balance en défaveur de M. Ghosn.

 

Passage « en force »

Toutefois, la possibilité d’approuver ou non le salaire du dirigeant (dite...


source

Commenter cet article

Archives