Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


REM : les visées de la Caisse à Laval et dans l'ouest de l'île de Montréal

Publié le 21 Mai 2016, 21:14pm

Catégories : #ECONOMIE

REM : les visées de la Caisse à Laval et dans l'ouest de l'île de Montréal

Radio-Canada a obtenu la liste des terrains à Deux-Montagnes, Laval et dans l'ouest de l'île de Montréal qui sont visés par le projet de Réseau électrique métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement, en plus de ceux déjà connus à Brossard et dans le quartier montréalais de Griffintown.

Des réserves foncières ont été constituées sur ces lots, de manière préventive, pour ne pas en faire augmenter la valeur. Ceci pourrait avoir des conséquences pour des résidents et des entreprises.

Pour l'instant toutefois, la Caisse de dépôt ne peut pas dire si elle aura réellement besoin de tous ces terrains.

 

Les trains de banlieue passent déjà devant la maison de Carole Legault, à Laval, dans le secteur des îles Bigras et Pariseau. Mais avec le Réseau électrique métropolitain, les nouveaux trains passeront à toutes les 6 à 12 minutes.

« Ça ne me dérange pas. J'aime bien avoir le train qui passe tous les jours, souvent même, ce serait encore mieux. La seule chose qui me dérange, c'est leur klaxon le soir », dit Carole Legault.

D'autres résidents, comme Pierre Voyer, pourraient subir davantage de conséquences avec l'arrivée de ce nouveau système de transport. Son terrain fait partie de la liste de ceux sur lesquels il y a des réserves foncières.

Pendant au moins deux ans, il ne pourra plus rien faire sur son terrain et sa maison, à l'exception de réparations. Et à ce stade-ci, il ne sait pas pourquoi on aurait besoin de son terrain.

« Moi, j'ai vécu ici toute ma vie [...] Si c'est pour le bien de la majorité et si c'est pour l'avancement des transports en commun, il faut bien que ça passe sur le terrain de quelqu'un », dit-il.

 

À Montréal, Luigi Liberatore est dans une situation semblable.

Le président des Investissements Elmag inc. possède des terrains dans une zone où le gouvernement a bloqué les développements tout près de l'autoroute 13. Toutefois, il n'a pas encore reçu les documents légaux.

« Vous m'avez appris quelque chose. Je suis un peu surpris », dit-il d'emblée au journaliste de Radio-Canada venu l'interviewer.

Depuis cinq ans, son entreprise travaille à développer sur ces terrains des commerces. Investissements Elmag inc. projette notamment d'y construire une station d'essence.

Si la Caisse de dépôt a besoin de ses terrains, il espère obtenir une juste compensation financière.

« L'expropriation sans compensation, ce n'est jamais très intéressant pour des Québécois qui travaillent très très fort », dit-il.

Selon les documents obtenus par Radio-Canada, un terrain fait aussi l'objet d'une réserve foncière tout près du centre commercial Fairview, à Pointe-Claire, sur lequel il pourrait y avoir une gare.

À Dorval, au bout des pistes de l'aéroport, un terrain tout près d'un centre sportif pourrait aussi être exproprié.

 

Finalement, des terrains sont visés au Technoparc, dans l'arrondissement Saint-Laurent, à Montréal. Les terrains se trouvent le long du chemin de fer existant.

Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les 6300 personnes qui travaillent dans ce secteur.

« On a un petit manque au niveau du transport en commun. Pour nous, le train électrique va être une belle addition au niveau des accès au site, affirme Carl Baillargeon, directeur des communications et du marketing au Technoparc Montréal.

L'accès à l'aéroport Montréal-Trudeau

La Caisse étudie actuellement trois options pour construire l'accès du REM à l'aéroport. Deux de ces options prévoient de faire passer le train dans un tunnel, sous les pistes de l'aéroport. Toutefois, il y a quelques semaines, Aéroports de Montréal affirmait que ce scénario n'était pas idéal.

« L'environnement de l'aéroport exige beaucoup de critères à respecter au niveau de la sécurité. Alors, on est en train, au niveau technique, de regarder encore exactement comment on pourra accéder à l'aéroport. Évidemment, ce qu'on souhaite, c'est le tracé le plus direct, le plus court, mais techniquement, il y a encore du travail à faire [pour] s'assurer de répondre à toutes les exigences d'un [tel environnement] », soutient Jean-Vincent Lacroix, de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Par ailleurs, on apprend que le projet comprend l'érection d'un nouveau pont entre l'île des Sœurs et Montréal, ainsi qu'une partie aérienne le long de l'autoroute Bonaventure et de l'autoroute 40.

Le tracé provisoire du REM
Le tracé provisoire du REM

D'après les informations de François Cormier et de Jean-Sébastien Cloutier

source

Commenter cet article

Archives