Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Que faire en cas de brûlure légère ?

Publié le 5 Mai 2016, 12:54pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Que faire en cas de brûlure légère ?

En cas de brûlure légère, il est important de connaitre les gestes qui calment la douleur et favorisent la cicatrisation de la plaie. Découvrez également des remèdes naturels pour accélérer la guérison !

Que faire en cas de brûlure légère ?
© iStock

On ne soigne à la maison que les petites brûlures simples, avec une rougeur douloureuse et éventuellement une petite cloque ou deux, à condition que la brûlure soit d'une surface inférieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime. Autrement, un avis médical est indispensable.

Il faut également consulter, cette fois quelle que soit la surface :

• pour toute brûlure ayant un aspect noirâtre, avec souvent des cloques et une rougeur plus ou moins étendue, ou un aspect blanchâtre.

• pour toute brûlure insensible (la périphérie peut être douloureuse) : l'absence de douleur est toujours un signe de gravité.

• pour des localisations telles que visage, mains, voisinage des orifices naturels.

L'eau pour refroidir plus vite

Avant d'utiliser quelque remède que ce soit, pour toutes les petites brûlures, ce réflexe doit être immédiat : mettez la lésion sous l'eau froide du robinet ou d'une pomme de douche. Placez-vous à environ 10 cm du robinet, l'eau doit être non glacée (10-15 °C), et restez dessous 10 à 15 minutes (et non 5 comme on le fait souvent !). Ce geste peut être poursuivi plus longtemps si la douleur se manifeste à nouveau.

Plus ce passage sous l'eau est réalisé rapidement (ne pas utiliser de glaçons), plus il est efficace : il diminue la douleur, stoppe la propagation de la chaleur en profondeur, et réduit donc l'atteinte.

Attention, pour les brûlures plus étendues que la moitié de la paume de la main, appelez en même temps le Samu (15) pour obtenir un conseil médical, car la mise sous l'eau doit parfois être brève.

Les vieux remèdes anti-brûlures à oublier !

Même s'ils restent encore souvent utilisés, ce n'est pas ce que l'on fait de mieux...

• Mettre du beurre ou de l'huile sur la brûlure. Utiliser du gras répond à une certaine logique : la peau est constituée, notamment sur sa surface, de molécules graisseuses. Lors d'une brûlure, ces cellules sont détruites et leur régénération serait alors accélérée par l'application de corps gras. Mais, malheureusement, cela peut comporter un risque d'infection.

 La rondelle de pomme de terre crue. Elle est encore employée, dans le but - dit-on - d'atténuer la douleur (l'amidon de la pomme de terre agirait comme un anti-inflammatoire). Mais cela risque, là aussi, d'apporter des germes.

• Le dentifrice à la menthe appliqué pour la sensation de frais... En réalité, il augmente terriblement la réaction inflammatoire. En plus, il peut provoquer des convulsions chez les enfants.

 

Le miel cicatrise les plaies

Les propriétés cicatrisantes et antiseptiques de cet aliment ne sont plus à prouver. Grâce à une enzyme sécrétée par les abeilles, le miel stimule la vascularisation et la multiplication des cellules, favorisant ainsi la cicatrisation. Quant à son pouvoir antiseptique, il est assuré par des protéines qui empêchent la prolifération des bactéries et renforcent l'immunité.

Après avoir mis la petite brûlure sous l'eau, appliquez une fine couche de miel et recouvrez d'une compresse stérile (ne pas percer la cloque, s'il y en a une). Renouvelez quotidiennement pendant deux ou trois jours. Utilisez un miel de qualité, de préférence bio. Attention, il faut conserver le miel au frais (entre 8 et 14 °C), à l'abri de la lumière, et moins de 15 mois.

L'huile de millepertuis active la guérison

Durant des siècles, le millepertuis était connu pour son pouvoir de cicatrisation (il l'est davantage aujourd'hui pour son action contre les humeurs dépressives ) : en usage externe, l'huile rouge des fleurs en boutons était utilisée pour soigner les brûlures. L'huile de millepertuis est efficace sur ces dernières, que ce soit en traitement immédiat ou dans les suites, en massage. Elle élimine les bactéries, a des vertus anti-inflammatoires et active la cicatrisation. Imbibez-en une compresse et posez-la comme un pansement. Une autre solution consiste à masser en douceur la zone avec l'huile. Attention, l'huile de millepertuis est photosensibilisante. On ne s'expose donc pas au soleil sans pansement protecteur, sous peine de réactions et de taches.

Pour avoir votre huile maison sous la main, Mélanie Wensel, auteur de « La Santé par les plantes » (éd. Delanchaux et Niestlé), vous explique comment la préparer.

La recette :

• Prenez une poignée de fleurs et de boutons floraux de millepertuis séchés (doublez la quantité s'il s'agit de fleurs fraîches), mettez dans un bocal et remplissez d'huile d'olive (les fleurs doivent baigner entièrement).

• Exposez le bocal à la lumière (si possible au soleil) pendant 6 semaines, et agitez tous les jours.

• L'huile obtenue a une couleur rouge. Filtrez-la, les boutons ne servent plus à rien, ils ont transmis leurs principes actifs. Stockée au frais et à l'abri de la lumière, cette huile se conserve environ un an.

Enfin, forcez sur les aliments riches en vitamine A (légumes et fruits colorés, beurre) : cette vitamine possède un effet protecteur de la peau et accélère sa cicatrisation.

Pour aller plus loin

Soigner les plaies au naturel

Comment soigner un aphte naturellement ?

 

Commenter cet article

Archives