Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pour vendre un best-seller, il faut choisir la bonne couleur de couvertur

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Mai 2016, 10:38am

Catégories : #ASTUCES, #ECONOMIE

Pour vendre un best-seller, il faut choisir la bonne couleur de couvertur

Les maisons d’édition adaptent l’apparence de leurs livres pour favoriser les ventes en ligne.

Aux États-Unis, où Amazon représente environ 45% des ventes de livres, présenter une couverture qui attire l’œil est devenu primordial, au risque de ne pas sortir du lot et de se fondre dans la masse des centaines d’autres photos de couverture de livre que l’internaute ne peut pas feuilleter. Et la contrainte s’accroît avec la hausse constante du trafic internet via les téléphones. C’est pourquoi les maisons d’édition demandent désormais aux designers de créer des visuels plus lumineux et plus audacieux, explique Le Wall Street Journal.

Résultat: les couleurs vives sont de plus en plus nombreuses en couverture. Mais le Wall Street Journal s’est aperçu que l’une d’elles surpassait toutes les autres en matière de présence sur Amazon et les autres sites de ventes de livres: le jaune. Et pas n’importe quel jaune, le «jaune criard». On le retrouve notamment en couverture d’une édition américainedes thrillers de Stieg Larsson, du lauréat du Man Booker Prize 2015 et d’un grand nombred’autres ouvrages à succès.

La journaliste Lucy Feldman a trouvé auprès des professionnels du livre une explication très argumentée sur le choix du jaune plutôt que d’autres couleurs aux nuances criardes, promptes à attirer l’œil (et l’acte d’achat). Selon elle, «il peut supporter à la fois des textes et des dessins foncés et clairs. De plus, il n’est associé à aucun genre et peut tout exprimer, du soleil levant et de l’optimisme jusqu’à un avertissement face au danger, ce qui en fait un choix fort pour un grand nombre de genres et de sujets». Et tant pis pour votre rétine et l’esthétique de votre bibliothèque. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives