Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


« Panama papers » : comment Crédit agricole et BNP poursuivent leurs activités offshore

Publié le 11 Mai 2016, 14:13pm

Catégories : #ECONOMIE

« Panama papers » : comment Crédit agricole et BNP poursuivent leurs activités offshore

Les banques françaises en ont-elles terminé avec les paradis fiscaux ? C’est le constat que l’on pourrait naïvement tirer de la lecture des documents de référence de la Société générale, du Crédit agricole et de la BNP, dont les éditions 2015 font état d’un retrait quasi complet des « Etats ou territoires non coopératifs ».

Le Monde a pourtant déjà montré dès le 8 avril comment la Société générale organisait le business offshore au profit de ses clients depuis ses filiales en Suisse ou aux Bahamas, à l’abri du regard des autorités françaises. Les « Panama papers », documents internes du cabinet panaméen de domiciliation offshore Mossack Fonseca, viennent éclairer la méthode plus insidieuse adoptée par ses deux grandes concurrentes pour afficher un bilan propre tout en continuant à profiter du système offshore : l’externalisation.

 

 

Un petit tour de passe-passe

Une stratégie que l’on retrouve clairement exposée dans un courrier adressé le 13 juillet 2015 par Crédit agricole (CA) Suisse à Mossack Fonseca. La filiale suisse de la banque française explique qu’elle a « décidé de se retirer de la fourniture de services fiduciaires offshore en Suisse ». Cela fait déjà plusieurs années que CA avait commencé à mettre de l’ordre dans son business offshore, en le recentrant sur sa filiale suisse. La mauvaise réputation de cette activité, qui l’exposait à des risques judiciaires pour complicité de fraude fiscale, voire de blanchiment d’argent, semble alors avoir eu raison de sa profitabilité.

Car cette activité a longtemps...

source

Commenter cet article

Archives