Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Londres veut muscler sa présence dans les pays baltes avec des chars

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Mai 2016, 03:56am

Catégories : #EUROPE

Londres veut muscler sa présence dans les pays baltes avec des chars

Le Royaume-Uni envisage d'envoyer un millier de soldats et des chars en Estonie, en Lettonie et en Lituanie dans le cadre d'un nouveau programme de l'Otan.

Selon le journal Times citant des sources militaires, Londres envisage d'envoyer un groupe blindé, qui sera également doté d'artillerie. La question sera finalement décidée lors du sommet de l'Otan programmé pour les 8 et 9 juillet à Varsovie.

 

 
En outre, l'alliance compte déployer des entrepôts de chars et d'autres armes lourdes en Europe orientale pour renforcer les capacités de défense de l'Otan, souligne le journal.

 

Auparavant, le chef de la diplomatie britannique Philip Hammond avait déclaré que, dans le cadre du renforcement de l'alliance dans la région, l'Otan déplorerait de quatre à cinq bataillons par roulement dans les pays d'Europe orientale.

De plus, le secrétaire d'Etat adjoint américain Antony Blinken a déclaré début mai que l'Otan allait dépêcher 4.000 hommes dans la région de la Baltique sur la base du principe de rotation. Selon le secrétaire général de l'alliance Jens Stoltenberg, le commandement de l'Otan a recommandé de déployer des bataillons multinationaux dans plusieurs pays dans l'est de l'Europe, cependant les décisions concrètes relatives à ce renforcement seraient adoptées lors du prochain sommet de l'Otan à Varsovie.

 

 

Plusieurs fois, l'Otan a évoqué la menace que représente la Russie en expliquant par ce fait l'accumulation continue de ses forces en Europe de l'Est. L'Alliance prévoit de déployer de quatre à cinq bataillons dans les Etats baltes et en Pologne, cette décision devrait être prise lors du sommet de l'Otan à Varsovie en juillet. En réponse, Moscou déclare toujours que la Russie n'est pas intéressée à l'escalade du conflit, en même temps elle est prête à donner une réponse adéquate aux actions de l'Occident. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives