Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Loi travail : comment l’exécutif a choisi de la faire passer au forceps

Publié le 11 Mai 2016, 13:46pm

Catégories : #POLITIQUE

Loi travail : comment l’exécutif a choisi de la faire passer au forceps

Drôle de symbole pour un 10 mai. Trente-cinq ans après l’accession au pouvoir de François Mitterrand, en 1981, le gouvernement de Manuel Valls a engagé mardi sa responsabilité pour faire passer son très controversé projet de loi sur la réforme du travail. Et provoqué, du même coup, un rassemblement spontané, devant l’Assemblée nationale, d’un demi-millier de manifestants, issus principalement du mouvement contestataire Nuit debout.

Le recours à l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution permettant l’adoption sans vote d’un texte censé encadrer le dialogue social dans le pays, est un geste risqué pour l’exécutif. « Aveu de faiblesse » ou « déni de démocratie » pour les frondeurs socialistes ; signe d’un exécutif « aux abois » à un an de la présidentielle pour Les Républicains, cette issue semblait en réalité inéluctable, du fait de l’opposition de la droite et d’une partie de la majorité.

 

 

Déjà, le débat sur la révision constitutionnelle, et surtout sur la déchéance de nationalité, pendant les trois premiers mois de l’année, avait laissé une bonne partie de la gauche en miettes, et une Assemblée minée par les divisions, pour, au final, aucun résultat. Le parcours chaotique de la « loi travail » qui s’en est suivi, avec ses mises en scène et ses postures autour de la menace du 49.3, n’a pas arrangé le climat. Après avoir brandi l’arme constitutionnelle, comme la ministre du travail Myriam El Khomri, le 17 février dans Les Echos, puis assuré que le texte « ira[it] jusqu’au bout » et que « le...

source

Commenter cet article

Archives