Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les seniors confiants face au risque de dépendance

Publié le 5 Mai 2016, 12:07pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Les seniors confiants face au risque de dépendance

Malgré une augmentation de la dépendance des aînés, près de deux seniors sur trois ne se sentent pas préoccupés par le risque de devenir un jour dépendant.

Les seniors confiants face au risque de dépendance
© Thinkstock

1,2 million de Français sont en perte d'autonomie . Et ce chiffre risque de grimper à 2 millions en 2040, car les seniors sont plus nombreux, vivent plus longtemps, et sont de plus en plus touchés par les maladies neurodégénératives . Pourtant, selon l'enquête nationale "Préférences et patrimoine face au temps et au risque dépendance" (Pated 2) menée par laFondation Médéric Alzheimer en collaboration avec TNS-Sofres et l'Ecole d'Economie de Paris, une minorité de seniors est préoccupée par ce risque de dépendance.

Un senior sur trois pense qu'il ne sera jamais dépendant

Le sondage a interrogé 3 390 personnes âgées de 50 à 79 ans en leur posant une trentaine de questions sur leur perception du risque de dépendance, sur la perte d'autonomie de leur entourage mais aussi sur les aides et les assurances disponibles. 63% des sondés déclarent "ne pas être du tout préoccupés par ce qu'ils adviendront après 80 ans" et 42% ne souhaite pas entendre parler du risque de devenir dépendant un jour. De même, près d'un tiers des participants (27%) pensent qu'ils ne seront jamais dépendants. Une confiance principalement exprimée par ceux qui ne sont pas confrontés à la perte d'autonomie d'une personne de leur entourage. Quant aux moyens financiers qui permettraient de faire face à une perte d'autonomie, les sondés évoquent en premier lieu leur revenu (73%), puis leur épargne (66%) et les aides publiques (32%). Ils ne sont que 13% à avoir souscrit à titre individuel une assurance dépendance, car celle-ci est souvent considérée trop chère et engageante sur un trop long terme.

Faire appel au conjoint plutôt qu'aux enfants

Mais à qui faire appel en cas de besoin ? Pour près de la moitié des interrogés (47%), la famille leur apportera l'aide nécessaire. Mais seulement 4% pensent faire appel à leurs enfants. Ils préfèrent ainsi compter sur leur conjoint (33%). 25% estiment qu'ils s'appuieront sur l'aide de professionnels. Quant au rôle de l'Etat dans l'accompagnement de la dépendance, 49% des participants considèrent qu'il devrait assurer davantage le financement, "quitte à augmenter les cotisations sociales ou les impôts".

>> A lire aussi :

 

 

Comment évaluer l'autonomie d'une personne âgée ?

Seniors : une loi pour faciliter le maintien à domicile

Une consultation dès 50 ans pour prévenir la dépendance

Les seniors souhaitent être formés aux premiers secours

 

Commenter cet article

Archives