Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les Palmes d'or sont-elles toujours les meilleurs films?

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Mai 2016, 04:12am

Catégories : #NEWS

Les Palmes d'or sont-elles toujours les meilleurs films?

"Si vous ne m'aimez pas, je peux vous dire que je ne vous aime pas non plus"

 
 

La phrase de Maurice Pialat résonne encore dans le palais des festivals. En ce mois de mai 1987 la salle hue le réalisateur alors qu'il monte sur l'estrade pour chercher sa palme d'or pour Sous le soleil de Satan.

Beaucoup en effet voyaient plutôt Les ailes du désir recevoir la récompense suprême. La scène est connue parce qu'elle est emblématique: Cannes c'est des films, des stars mais c'est aussi des polémiques et des scandales.

2016-05-25-1464205011-6214453-visuelsfilms1.png

 
 

Fahrenheit 9/11 en 2004, la double palme Apocalypse Now/Le tambour en 1979 ou même Dheepan l'année dernière, l'attribution de la palme d'or déclenche souvent les passions, mais le petit monde du Cinéma aime aussi s'écharper sur la sélection. Le passage de La grande bouffe en 1973 ou d'Irreversible en 2001 restent par exemple dans toutes les mémoires. L'une des questions en filigrane serait: est-ce que ce sont toujours des bons films qui sont en compétition et, a fortiori, est-ce que ce sont toujours les meilleurs films qui sont récompensés?

Si on en croit les utilisateurs de SensCritique, les palmes ont majoritairement été attribuées à de bons films

 
 


Y répondre par le biais des scandales est une solution, une autre serait de regarder les scores du box-office ou encore de se lancer dans de longues et profondes analyses filmiques, mais qu'en est-il de l'avis du public? Si le principe même "du" public peut toujours être discuté par rapport "aux" publics, chez SensCritique, nous avons pris le parti de nous appuyer sur les avis de nos membres pour tenter de répondre à cette question..

2016-05-25-1464205426-417824-infographie1repartitiondespalmesselontleurnotemoyenne.png

 
 

À travers la base de données de SensCritique ce ne sont pas moins de 1668 films en sélection officielle que l'on peut passer au scanner selon les avis des utilisateurs. En mettant de côté les éditions 1946 et 1947, où il n'y avait pas la palme, mais une série de Grand Prix par catégories, ce sont donc 79 palmes d'or qui ont été décernées et si on en croit les utilisateurs de SensCritique, elles l'ont majoritairement été à de bons films.

On ne trouve qu'un seul film adoubé par le jury sous les 6/10: La loi du seigneur à qui revient donc le triste honneur d'être la palme la moins appréciée. Pour le reste il y a 51 palmes d'or qui ont une note égale ou supérieure à 7/10, dont 4 qui dépassent la note exceptionnelle de 8/10: Pulp FictionApocalypse NowParis, Texas et Quand passent les Cigognes.

2016-05-25-1464205599-1013358-visuelsfilms2.png

 
 

En s'intéressant à la note médiane de 6,35, on constate que seules 7 palmes sont en dessous et restent donc dans la moitié inférieure du classement. Des chiffres plus qu'honorables donc pour une récompense dont on questionne souvent la valeur.

Les palmes, des films comme les autres?

 
 

2016-05-25-1464205679-4885688-infographie2Palmesdorselontleurnombredenotes.png

 
 


Si on se penche sur l'engouement des gens à partager leur avis, le film cannois le plus noté par les utilisateurs du site est une palme, celle de 1994 avec Pulp Fiction. En revanche, dans la suite du classement on ne constate pas de réel avantage à avoir la récompense suprême, on trouve même certaines palmes d'or qui n'atteignent pas les 200 notes attribuées. Si on s'attarde un peu sur la répartition des palmes d'or en fonction de l'engouement des utilisateurs à les noter on trouve les résultats suivants: 8 qui dépassent les 10.000 notes et 31 qui ont été notées entre 1000 et 10.000 fois. Il reste donc 50,63% des palmes qui tombent sous les 1000 notes, la précieuse récompense ne semble donc pas apporter de bénéfice particulier pour rencontrer un large public ni pour être spécialement boudé.

Et le Grand Prix SensCritique est attribué à...

 
 

2016-05-25-1464205788-7100450-infographie3PalmesdorvalideesparlesmembresSC.png

 
 

En tout cas, pour les jurés ou pour le public, décrocher la palme réclame de faire un film de qualité. Mais ça ne résout pas pour autant le problème de la justesse de la récompense par rapport à la sélection. À en croire les notes des utilisateurs de SensCritique il y a seulement 10 palmes qui ont été attribuées au meilleur film de leur sélection.

Si on étend l'échantillon au top 3 de chaque sélection, afin de tenir compte d'écarts parfois très réduits entre deux films bien notés, on trouve 29 films primés avec lesquelles le public serait d'accord... ce qui laisse tout de même presque 62% de palmes d'or que d'aucuns pourraient qualifier d'injustifiées.

2016-05-25-1464205855-1239736-Photo2Tarantinodoigt.jpg
Photo: REUTERS/Éric Gaillard

 
 

Comme tous les échantillons, aussi larges soient-ils, l'ensemble des avis des utilisateurs de SensCritique peut toujours être discuté, relativisé. Mais utiliser cet indicateur permet de rassurer : on ne récompense pas à Cannes de mauvais films et, quand c'est le cas, c'est l'exception qui confirme la règle. Mais éplucher ces chiffres permet néanmoins de constater que la question de la légitimité du palmarès mérite d'être posée et pas uniquement par une certaine élite de la presse spécialisée. De bons films oui, mais rarement considérés comme les meilleurs présentés.

Il y a bien une palme qui fait l'unanimité aujourd'hui c'est Pulp Fiction: film cannois le plus populaire avec plus de 72.000 notes il est aussi la palme ayant la meilleure moyenne avec un impressionnant 8,4. Malgré les sifflets à l'époque et la réponse de Tarantino sous la forme d'un doigt d'honneur, Clint Eastwood, président du jury de l'édition 1994, ne s'y est pas trompé.

Et en 2016 ?...

 
 

Cette année, encore une fois, les premiers avis de nos membres divergent de ceux du jury. C'est en effet Toni Erdmann qui remporte leur suffrage, suivi de près parMademoiselle et American Honey. Retrouvez leur classement sur le site.

2016-05-25-1464206102-5509170-visuelsfilms3.png

 
 

Et Maurice Pialat dans tout ça? Eh bien si on avait laissé les membres de SensCritique être jurés il n'aurait jamais fait sa célèbre incartade. En effet, à les croire, Les ailes du désir de Wim Wenders mérite davantage cette palme d"or 1987. On pourra toujours se demander si c'est un choix purement consensuel ou un juste rééquilibrage du palmarès, mais ça, c'est une autre histoire. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives