Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les obligations n’ont pas dit leur dernier mot

Publié le 7 Mai 2016, 10:37am

Catégories : #ECONOMIE

Les obligations n’ont pas dit leur dernier mot

Entre une Bourse particulièrement volatile depuis le début de l’année et les rendements anémiques des obligations d’Etat en raison des politiques accommodantes des banques centrales, et leur corollaire des taux d’intérêt très bas, trouver du rendement est devenu particulièrement délicat.

« Dans un contexte d’incertitudes politiques élevées et de marchés agités, nous attendons des performances modérées sur l’ensemble des classes d’actifs pour 2016. En intégrant maintenant le risque inhérent de chaque placement, cela donne l’avantage aux obligations par nature moins risquées que les actions », estime Stefan Kreuzkamp, responsable des investissements chez Deutsche AM.

« Investir dans les obligations permet d’obtenir un revenu – le coupon versé chaque année. Avec ces produits, les particuliers peuvent se constituer un fonds de portefeuille dégageant un rendement tout en limitant les risques », rappelle Colm McDonagh, responsable des obligations émergentes chez Insight Investment, une boutique de BNY Mellon. Oui mais avec la crise et surtout les politiques des banques centrales qui ont imposé un univers sans rendement, voire à rendement négatif, le paysage obligataire s’est métamorphosé.

Les obligations d’Etat, réputées sûres, ne rapportent plus rien. Le rendement de l’indice...

source

Commenter cet article

Archives