Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les Européens acceptent enfin de discuter de la dette grecque

Publié le 10 Mai 2016, 13:04pm

Catégories : #ECONOMIE

Les Européens acceptent enfin de discuter de la dette grecque

Il ne faut jamais jurer de rien avec les Eurogroupes, surtout quand ils portent sur la Grèce et ses relations tumultueuses avec ses créanciers internationaux (Fonds monétaire international, Banque centrale européenne, Mécanisme européen de stabilité). Rien de concret ne sortira de la réunion des 19 ministres des finances de la zone euro, lundi 9 mai, avaient prévenu, ces derniers jours, plusieurs sources proches des discussions. Et la pression commençait à monter, à cause d’un calendrier de plus en plus serré : sans nouveaux prêts, la Grèce serait à nouveau au bord de la faillite au début de l’été prochain.

Pourtant, tous les acteurs du dossier sont sortis ravis lundi soir, après à peine quatre heures de réunion, avec un communiqué en forme de plan de sortie de crise, ouvrant la voie, si tout se passe bien, au déboursement dans les semaines qui viennent de l’argent frais tant attendu par Athènes. Et en abordant, pour la première fois officiellement, la question de l’allégement de l’énorme dette grecque (180 % du produit intérieur brut - PIB), une vieille promesse des Européens, jusqu’à présent jamais tenue.

De 5 à 7 milliards de nouveaux prêts

« La réunion a été très constructive », ont répété en cœur Jeroen Dijesselbloem, le président de l’Eurogroupe, et le commissaire à l’économie, Pierre Moscovici. « C’était un très bon Eurogroupe pour la Grèce, et aussi pour l’Europe », s’est également félicité Euclide Tsakalotos, le ministre des finances grec. « Cela a été très consensuel. Même si ce n’est pas encore gagné, on devrait pouvoir,...

source

Commenter cet article

Archives