Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le TTIP pose de "gros problèmes" pour Ségolène Royal

Publié le 6 Mai 2016, 11:20am

Catégories : #ECONOMIE

Le TTIP pose de "gros problèmes" pour Ségolène Royal

La ministre française de l'Environnement Ségolène Royal a estimé jeudi à Washington que le traité de libre-échange transatlantique actuellement en négociation pose de "gros problèmes" et nécessitait des "modifications".

"Pour l'instant, le compte n'y est pas", a déclaré à l'AFP Mme Royal, en marge d'un sommet consacré à la lutte contre le dérèglement climatique.

"Pour ce qu'on connaît aujourd'hui du contenu du traité, il y a de gros problèmes sur les sujets environnementaux, sur la production agricole, les productions locales", a-t-elle développé.

Avec le traité en l'état, "les pays ne contrôleraient plus l'origine de leurs produits et la qualité des produits", a insisté la ministre.

La France a durci le ton sur cet accord de libre-échange en discussion depuis mi-2013, le président François Hollande assurant mardi qu'il rejetterait le texte "à ce stade" tandis que son secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Matthias Fekl, menaçait d'un arrêt pur et simple des négociations.

Négocié dans le plus grand secret, l'accord TTIP, également baptisé Tafta, vise à supprimer les barrières commerciales et règlementaires de part et d'autre de l'Atlantique pour créer une vaste zone de libre-échange censée doper l'activité économique.

"Il faut faire des modifications"
Révélées par des fuites de l'ONG Greenpeace, les divergences entre UE et Etats-Unis portent notamment sur l'accès aux marchés publics américains, la portée du principe de précaution et les modalités du mécanisme de protection des investisseurs voulus par Washington. 

"Il faut faire des modifications (et) d'abord il faut que les choses soient transparentes. C'est quand même extravagant que ce soit une organisation non gouvernementale qui diffuse le contenu des négociations", a estimé Ségolène Royal.

"C'est pas une poignée de techniciens qui vont décider pour l'avenir de la planète", a-t-elle assuré.

 

Lire aussi

Commenter cet article

Archives