Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le ronflement aggrave le pronostic après un cancer du sein

Publié le 9 Mai 2016, 12:44pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Le ronflement aggrave le pronostic après un cancer du sein

Les femmes qui ronflent et qui souffrent d'un manque de sommeil après un diagnostic de cancer du sein seraient deux fois plus susceptibles de décéder de la maladie.

Le ronflement aggrave le pronostic après un cancer du sein
© iStockPhotos

Plusieurs études ont déjà montré qu'un sommeil de qualité améliorait les chances de survie après un cancer du sein .

Cependant, le Pr Amanda Phipps, professeure adjointe en épidémiologie à l'Université de Washington a voulu évaluer si toutes les caractéristiques du sommeil avaient la même influence que la survie après un cancer.

Les chercheurs ont donc analysé les données de 21 230 femmes qui faisaient partie d'une étude nationale sur les femmes ménopausées et qui avaient reçu un diagnostic de cancer primaire (un cancer n'ayant pas fait de métastases dans d'autres parties du corps). Ils les ont ensuite interrogées sur leurs habitudes de sommeil.

Le manque de sommeil stimule la croissance de la tumeur

Leurs conclusions montrent que, par rapport aux femmes atteintes d'un cancer du sein qui ronflent rarement et dorment au moins 7 à 8 heures chaque nuit,celles qui ronflent plus de 5 nuits par semaine et dorment moins de 6 heures par nuit sont deux fois plus susceptibles de décéder du cancer du sein.

Ces résultats viennent confirmer des conclusions précédentes qui indiquaient que les problèmes de sommeil peuvent stimuler la croissance de la tumeur et réduire les chances de survie, sans doute parce que le mauvais sommeil à un impact négatif sur les voies inflammatoires.

 

Cette étude a été publiée dans la revue Journal of clinical sleep medicine .

A lire aussi :

Cancer du sein : survie plus longue en cas de récidive

Cancer du sein : un dépistage mieux ciblé

 

Commenter cet article

Archives