Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le mois dernier a été le mois d'avril le plus chaud jamais enregistré sur la planète

Publié le 19 Mai 2016, 11:43am

Catégories : #ECONOMIE

Le mois dernier a été le mois d'avril le plus chaud jamais enregistré sur la planète

Le mois dernier a été le mois d'avril le plus chaud jamais enregistré sur la planète depuis le début des relevés de température en 1880, a indiqué mercredi l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

 

 

Il s'agit du douzième mois consécutif au cours duquel un record de chaleur a été battu, soit la plus longue période dans les annales, signe d'une accélération du réchauffement planétaire, a précisé la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).

 

 

L'année 2015 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée à la surface de la Terre, battant le record de 2014.

 

 

Les quatre premiers mois de 2016 (janvier à avril) ont également été les plus chauds sur la planète depuis 136 ans, surpassant de 1,12 degré C la moyenne du 20e siècle.

 

 

La température moyenne à la surface des terres et des océans a, en avril, dépassé de 1,10 degré la moyenne du siècle dernier qui s'était établie à 13,7 degrés Celsius, a-t-elle précisé.

 

 

Des températures inhabituellement élevées ont été relevées un peu partout sur la planète le mois dernier plus particulièrement en Russie et en Alaska, où le thermomètre a dépassé la moyenne de trois degrés ou plus.

 

 

Des températures plus fraiches que la normale ont été enregistrées en avril dans le nord-est du Canada et le sud de l'Amérique du Sud.

 

 

L'étendue de la couverture neigeuse dans l'hémisphère nord a été en avril la plus faible depuis 1981, début des observations par satellite. Elle a été de 2,3 millions de kilomètres carrés inférieure à la moyenne de la période de 1981 à 2010, a également relevé la NOAA.

 

 

Le mercure avait battu, de loin, un nouveau record en 2015 à la surface de la Terre, surpassant celui de 2014, un phénomène attribué par les climatologues à l'accumulation dans l'atmosphère des gaz à effet de serre provenant de la combustion du pétrole et du charbon.

 

 

Depuis 1997, première année depuis 1880 à avoir connu une montée record du thermomètre sur la planète, 16 des 18 années qui ont suivi ont été plus chaudes, selon la NOAA.

 

 

Le courant chaud équatorial du Pacifique El Nino, qui a réapparu en 2015, a contribué à cette montée record des températures. Mais il a commencé à perdre de son intensité comme cela était prévu.

 

 

 

Les températures à la surface des eaux dans la zone équatoriale de l'océan Pacifique ont continué à baisser en avril ce qui indique un affaiblissement d'El Nino, a pointé la NOAA, prédisant l'apparition du courant froid La Nina pendant les six derniers mois de 2016.

 

 

 

D'après Belga

source

Commenter cet article

Archives