Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le «mode de défense contre les armes biologiques» de la nouvelle Tesla est loin d’être un gadget

Publié le 17 Mai 2016, 10:08am

Catégories : #ECONOMIE

Le «mode de défense contre les armes biologiques» de la nouvelle Tesla est loin d’être un gadget

Ce coup marketing dont le PDG de Tesla est friand pourrait s’avérer l’un des meilleurs arguments de vente au moins sur un marché: la Chine.

Lorsqu’Elon Musk a annoncé à l’automne 2015 que le nouveau SUV Model X de Tesla serait équipé d’un «mode de défense contre les armes biologiques», on a d’abord cru à une blague. Car cela avait tout l’air d’être la dernière et probablement la plus dingue des astuces marketing hollywoodiennes dont le PDG de Tesla, grand amateur de science-fiction, est friand (pensez au volume de la stéréo gradué jusqu'à 11, ambiance Spinal Tap, et au mode «ludicrous» [ridicule] style Folle histoire de l’espace sur la Model S).

Mais Musk ne plaisantait pas. Et loin d’être «la fonction la plus saugrenue» de la Model X, comme l’a qualifiée un blog sur les nouvelles technologies, le mode de défense contre les armes biologiques pourrait s’avérer l’un des meilleurs arguments de vente au moins sur un marché: la Chine.

Non que les automobilistes chinois soient paranos et craignent une attaque bioterroriste. C’est que beaucoup d’entre eux sont quotidiennement confrontés à une pollution atmosphérique étouffante, un grave problème pour la qualité de vie dans certaines des plus grandes villes du pays. Pour les Chinois aisés, la Model X pourrait offrir un abri contre le smog qu’aucun autre véhicule n’est susceptible d’égaler.

Pollution atmosphérique invasive

«Mode de défense contre les armes biologiques» est en réalité une expression impropre. D’accord, si vous êtes en voiture juste au moment où quelqu’un lance une bombe au ricin, vous allez sûrement l’activer. Mais le réel objectif du système de filtre HEPA de qualité médicale de Tesla est de protéger les automobilistes de la menace plus quotidienne que représente la pollution atmosphérique invasive.

Début mai, Tesla a présenté dans un blog les résultats d'un test spectaculaireconçu pour montrer l’efficacité du système. Le constructeur y annonce qu’il a déjà donné de bons résultats sur les autoroutes californiennes à l’heure de pointe et dans de grandes villes chinoises. Il a donc décidé d’aller un peu plus loin:

«Une Model X a été placée dans une grande bulle contaminée à un niveau de pollution extrême (1.000 µg/m3 (microgramme par mètre cube) dePM2,5 (une forme dangereuse de particules fines) sachant que l’EPA [Agence américaine de protection de l’environnement] a fixé le seuil de “bonne” qualité de l’air à 12 µg/m3). Nous avons ensuite fermé les portes Falcon et activé le mode de défense contre les armes biologiques.»

Les passagers de la Model X ont pu enlever leurs masques à gaz et respirer de l’air tout propre

Le graphique ci-dessous montre ce qui s’est passé ensuite:

La qualité de l’air dans l’habitacle est passée de mortelle à parfaite en deux minutes | Avec l’aimable autorisation de Tesla Motors

En l’espace de deux minutes, annonce Tesla, le système a nettoyé toute pollution de l’habitacle du véhicule au point qu’elle n’était plus détectable par ses capteurs. Les passagers de la Model X ont ensuite enlevé leurs masques à gaz et respiré de l’air tout propre.

Astuce marketing

«Le mode de défense contre les armes biologiques n’est pas un argument marketing, il est tout à fait réel, conclut le constructeur. Vous pouvez littéralement survivre à une attaque biologique de type militaire en restant assis dans votre voiture.»

Ce serait peut-être possible, bien que les experts en armes biologiques émettent des doutes sur ce point. Pour commencer, comme le souligne Gizmodo, vous auriez probablement peu de chances de vous rendre compte qu’une attaque biologique est en train de se produire avant qu’il ne soit trop tard.

Alors si, le nom de cette fonctionnalité est bien une astuce marketing. D’autres fabricants de voitures de luxe ont installé des filtres à air high-tech qui sont loin d’avoir fait l’objet d’une telle attention.

En revanche, le système en lui-même n’est pas un gadget. Comme le rappelle Tesla, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifie la pollution de l’air de«principal risque environnemental pour la santé dans le monde», responsable de plus de 3 millions de morts chaque année. De récentes études estiment que ce chiffre est encore plus élevé. Quoi qu’il en soit, il représente plus du double du nombre de morts causés par les accidents de voiture dans le monde.

On pourrait presque considérer que«mode de défense contre les armes biologiques» est un euphémisme diplomatique pour«mode Beijing»

Évidemment, ce n’est pas un SUV de luxe à 80.000 dollars qui va sauver la majorité de ces gens, surtout dans un pays comme la Chine, dont le PIB par habitant représente moins d’un dixième de cette somme. Ceci dit, il pourrait être extrêmement convoité par la bourgeoisie chinoise en pleine expansion. Tesla compte sur ces consommateurs chinois pour l’aider à motiver la demande pour ses onéreux véhicules électriques. On pourrait presque considérer que «mode de défense contre les armes biologiques» est un euphémisme diplomatique pour«mode Beijing».

Odeurs désagréables

Mais Tesla n’a pas traîné pour signaler que l’option ne concernait pas seulement la Chine. «Je ne suis pas d’accord, il ne s’agit d’un gadget marketing pour aucun marché, m’a confié la porte-parole Alexis Georgeson. Le filtre HEPA est précieux partout où la qualité de l’air n’est pas parfaite, c’est-à-dire à de nombreux endroits aux États-Unis et dans le reste du monde.» Elle a cité les estimations de l’OMS selon lesquelles la pollution de l’air réduit l’espérance de vie de vingt-trois mois à Beijing, mais aussi de dix mois à Mexico, neuf mois à Hong Kong, huit à Berlin et Los Angeles, et sept à Paris et Londres. «Sans oublier que c’est extrêmement précieux pour ceux qui ont de l’asthme et des allergies (ou dont les enfants en souffrent).»

Même si le dispositif ne sauvait pas des vies ou ne permettait pas d’en allonger la durée, il n’en serait pas moins une option de luxe attrayante puisqu’il est capable de bloquer les odeurs désagréables quand vous passez devant une décharge ou un putois, ou à peu près partout dans la Vallée Centrale californienne recouverte de purin. Voici le conducteur d’une Tesla qui l’essaie sur une autoroute polluée dans l’Arizona:

 
 

D’accord, cette vidéo a été réalisée par un conducteur ouvertement fou de Tesla qui a gagné sa Model X dans un concours de parrainage organisé par le constructeur. J’espère me faire une meilleure idée de l’efficacité du système quand j’essaierai une Model X dans les prochaines semaines.

Quoi qu’il en soit, cette fonctionnalité ressemble bien à une nouvelle ingénieuse manœuvre marketing de Musk –une manœuvre à l’objectif étonnamment sérieux. Et, oui, quand on la met en marche, la ventilation est graduée jusqu’à 11.

Will Oremus

 
 
 

Commenter cet article

Archives