Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La nouvelle flexibilité budgétaire de Bruxelles

Publié le 20 Mai 2016, 09:52am

Catégories : #ECONOMIE

La nouvelle flexibilité budgétaire de Bruxelles

Jean-Claude Juncker avait promis une Commission plus politique : le président de la Commission européenne et son collège de commissaires tiennent parole. Au risque de relancer la polémique sur le manque de crédibilité du pacte de stabilité et de croissance (PSC), un des piliers de la monnaie unique.

Mercredi 18 mai, l’institution communautaire a décidé de reporter au début du mois de juillet sa décision, très délicate, au sujet du lancement, ou non, d’une procédure de sanction contre l’Espagne et le Portugal pour non-respect de leurs engagements budgétaires. Soit après le résultat des législatives espagnoles, prévues le 26 juin, alors que le premier ministre conservateur, Mariano Rajoy, espère conserver son poste.

 

Bruxelles communiquait dans le cadre de ses « recommandations » pays par pays, c’est-à-dire donnait son avis sur la trajectoire des finances publiques de chacun des membres de l’Union européenne, publiée tous les ans au printemps. Ont-ils ou non respecté le sacro-saint pacte de stabilité et de croissance (soit un déficit public inférieur à 3 % de leur produit intérieur brut et une dette sous les 60 % de leur PIB), ou, au moins, suivi les points d’étape fixés par Bruxelles pour y parvenir ?

Rome également épargné

L’Espagne et le Portugal étaient dans l’œil du cyclone depuis des semaines. Et il paraissait évident que, pour l’année 2015, ces deux pays n’avaient pas respecté leurs engagements. Dans le cas de Madrid, le déficit public 2015 est ressorti à 5,1 % de son PIB, soit près de 1 point de plus qu’attendu (l’objectif...


source

Commenter cet article

Archives