Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La neuroscientifique, Véronique Izard, fait compter les bébés

Publié le 13 Mai 2016, 10:56am

Catégories : #SCIENCE

La neuroscientifique, Véronique Izard, fait compter les bébés

Parfois, le bureau parle à lui tout seul. Avec Véronique Izard, c’est un peu plus compliqué que ça. Caché au 6e étage de la faculté de médecine de la rue des Saint-Pères, à Paris, il faut déjà le trouver : sortir de l’ascenseur le plus lent de l’histoire de la recherche française, passer trois fois devant la porte sans le voir, et enfin ­entrer.

Quelques mètres carrés modestes, partagés avec une collègue. Les livres et la plante verte d’usage. Et enfin ses objets à elle : une collection impressionnante de boules de Noël, glanées au hasard des congrès, et deux peluches pour tout-petits. « Je ne suis pas amoureuse des nourrissons, prévient-elle cependant. J’ai du mal à me mettre à leur place. Je préfère les enfants de maternelle, leurs réponses abracadabrantes cachent toujours un sens profond. »

Des découvertes exceptionnelles

Pourtant, si, à 38 ans, Véronique Izard impose le respect à ses collègues de psychologie, et plus largement de neurosciences, si le CNRS vient de lui décerner sa médaille de bronze – le prix le plus prestigieux pour un jeune chercheur –, c’est sans doute avant tout pour ses découvertes sur les nouveau-nés. « Un travail vraiment exceptionnel, insiste son ancien directeur de thèse, professeur au Collège de France, ­Stanislas Dehaene. Mais ne comptez pas sur elle pour vous le dire. Elle est aussi modeste que brillante. »

Elle a en effet apporté la preuve que, dès les premiers jours, les nourrissons disposent de compétences en mathématiques. Et, plus précisément, qu’ils sont capables...

source

Commenter cet article

Archives