Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La fortune appartient à ceux qui font du business tôt

Publié le 16 Mai 2016, 11:10am

Catégories : #ECONOMIE

La fortune appartient à ceux qui font du business tôt

The breakfast club, The wake, I am up : les Etats-Unis ne comptent plus les événements axes sur le bien-être qui ont lieu tôt le matin. Tous proposent des formules qui allient yoga, petits-déjeuners sains et conférences de psychologie.

Côté business, la voie est encore libre en France. Le matin est devenu le créneau idéal pour lancer des événements qui mélangent un peu toutes ces disciplines du bien-être. En France, deux entreprises se sont lancées dans l’aventure : She is morning etNewake. Tous les deux proposent des matinées, qui durent de 6 heures à 9 heures du matin, axées sur le thème du développement personnel.

Avant neuf heures, le créneau est libre

Destiné aux femmes actives, She is morning se compose de séances de yoga, de cours de nutrition et d’ateliers créatifs. Facile, à ces heures matinales, de trouver des salles à louer pour organiser l’événement. « Le plus souvent, nos interlocuteurs n’ouvrent même pas leurs agendas. Ils savent d’emblée qu’avant neuf heures, le créneau est libre », sourit Charlotte, la fondatrice de She is morning.

 

Des locaux non seulement libres et mais en plus, peu coûteux. Newake s’adresse aux femmes actives qui veulent améliorer leurs compétences entreprise. « C’est pourquoi les matinées ont lieu dans des concept stores, des cafés atypiques ou dans des incubateurs, qui sont nos partenaires », explique Amandine Orriols. En échange de l’occupation des lieux, Newake leur offre une visibilité.

A lire aussi: Fêtes, théâtre, concerts… Comment le matin est-il devenu le nouveau soir ?

Cibler les séminaires en entreprises

Mais à raison d’une matinée organisée tous les deux ou trois mois, les fondatrices ont du diversifier leur offre. En plus de cibler les femmes qui s’intéressent au développement personnel, She is morning et Newake proposent des séminaires en entreprises. « Là, on axe plus les activités sur le bien-être au travail. C’est le cœur de notre business model », explique Amandine Orriols. Comprenez : ce qui rapporte le plus.

 

She is morning a bien l’intention de continuer à multiplier ses offres, en proposant notamment des formules ouvertes aux hommes. « Dans les prochains mois, on aimerait pouvoir lancer des ‘We are morning’ qui seraient mixtes. Tout en gardant la communauté des femmes avec de ‘She is morning’ en parallèle », explique Charlotte.

Les deux start-up grandissent chacune à leur rythme, en embauchant peu à peu des collaboratrices. Pour trouver le business model idéal sur ce marché naissant, mieux vaut prendre son temps.

source

Commenter cet article

Archives