Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


« La finalité humaine et écologique de l’économie doit déterminer les politiques et les réformes »

Publié le 10 Mai 2016, 13:24pm

Catégories : #ECONOMIE, #POLITIQUE

« La finalité humaine et écologique de l’économie doit déterminer les politiques et les réformes »

Tous les jours, nous sommes confrontés à une multitude de dérèglements, de régressions, qui nous font douter de la cohérence de notre économie et de la justice de notre société. Nous devrions approuver l’obsolescence programmée (ce gâchis conçu dès les années 1930), l’évasion fiscale des grands groupes internationaux (dont le montant équivaut à nos déficits publics), la persistance des paradis fiscaux (où se retrouvent grandes banques, grandes entreprises et mafias), les délocalisations, la précarisation des jeunes (et la multiplication du nombre de milliardaires)…

Avec la même docilité, nous devrions admirer la « fabrique du mensonge » des industriels pour nier les effets nocifs du tabac, du sucre, de l’amiante, de certains médicaments, des pesticides et perturbateurs endocriniens, du pétrole, du gaz ou du charbon…

Pourtant, des économistes (Daron Acemoglu et Joan Robinson) ont remis en cause la théorie du « ruissellement » – toute la population profiterait de la richesse produite par les plus riches –, en montrant que les dirigeants économiques accaparaient la plus-value au détriment du reste de la population. D’autres ont souligné que l’accroissement des inégalités sociales était source de crise économique (Paul Krugman, Camille Landais, Thomas Piketty).

L’économie marchande n’est pas une fin en soi

Et si les fondements même de cette économie marchande étaient faussés, figés ? Faut-il continuer d’admettre la vision réductrice de l’homo economicus présentée dans le libéralisme...

source

Commenter cet article

Archives