Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La Côte d'Ivoire veut mettre fin au monopole de la distribution d'électricité et d'eau

Publié le 2 Mai 2016, 15:11pm

Catégories : #ECONOMIE

La Côte d'Ivoire veut mettre fin au monopole de la distribution d'électricité et d'eau

La Côte d'Ivoire veut mettre fin au monopole des sociétés de distribution d'électricité et d'eau et libéraliser ces secteurs clés dans l'espoir de faire baisser les prix, a annoncé dimanche le président Alassane Ouattara.

La Côte d'Ivoire veut mettre fin au monopole des sociétés de distribution d'électricité et d'eau et libéraliser ces secteurs clés dans l'espoir de faire baisser les prix, a annoncé dimanche le président Alassane Ouattara.

«Nous avons décidé: il faut mettre fin au monopole de la CIE (compagnie ivoirienne d'électricité) et de la SODECI (société de distribution d'eau)», a-t-il déclaré lors des célébrations de la fête du Travail, disant être interpellé par la hausse récente des coûts de l'énergie.

«Je lance un appel à tous ceux qui souhaitent venir investir dans ces secteurs de le faire pour que nous ayons une saine compétition qui permettra de maîtriser les prix et de baisser le coût de l'électricité», a-t-il poursuivi, sous les acclamations des syndicats des travailleurs.

Les quatre confédérations syndicales de travailleurs du pays avaient toutes dénoncé «le malaise» provoqué par la hausse du coût de l'électricité, chiffrée à 40% sur cinq ans par l'Union fédérale des consommateurs.

Les bailleurs internationaux ont fait pression pour augmenter les tarifs et assurer l'avenir de la CIE - privatisée en 1990 et propriété depuis 2005 du géant français Bouygues - qui vendait à perte le courant à la population grâce à d'importantes subventions gouvernementales.

Entré en vigueur en janvier, un «ajustement tarifaire» devait correspondre à une «hausse de 6 à 10%» du prix du kW/h pour 60% des abonnés, selon le ministre de l'Energie, Adama Toungara.

«Nous avons découvert que la décision gouvernementale n'a pas été correctement appliquée et que certains abonnés ont connu une hausse plus élevée que celle initialement prévue allant jusqu'à 30%, 40% voire 50%», a déploré Alassane Ouattara, qui, en dénonçant une «injustice inadmissible», a décidé «de l'annulation pure et simple» de l'augmentation de janvier.

La production ivoirienne d'électricité, la plus importante d'Afrique de l'Ouest, est assurée par la CIE, chargée aussi de la distribution et de la commercialisation de l'électricité ivoirienne.

Première puissance économique d'Afrique de l'Ouest francophone, la Côte d'Ivoire est engagée dans un processus de reconstruction de son réseau depuis la fin de la crise postélectorale meurtrière de 2010-2011.

Les autorités projettent d'investir 18 milliards de dollars (environ 16 milliards d'euros) dans le secteur d'ici 2030, en grande partie grâce à des capitaux privés.                                                                          source

Commenter cet article

Archives