Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Foot européen: ce qu'il faut absolument savoir avant ce week-end

Publié le 7 Mai 2016, 12:22pm

Catégories : #SPORTS

Foot européen: ce qu'il faut absolument savoir avant ce week-end

Barcelone, Atletico ou Real Madrid en Espagne? Bayern Munich en Allemagne? Lyon ou Monaco deuxième derrière le Paris SG en France? Les grands championnats européens pourraient livrer leur verdict samedi et dimanche.

L'Atletico peut toujours rêver du doublé championnat-Ligue des Champions. © epa.
© getty.
De Bruyne et City veulent éviter la 4e place. © getty.
© afp.
Mertens et Naple en route pour la deuxième place. © photo news.

Un fauteuil pour trois en Espagne 
A deux journées du terme, le FC Barcelone (1er, 85 pts), tenant du titre, et les deux finalistes de la Ligue des champions, l'Atletico Madrid (2e, 85 pts) et le Real (3e, 84 pts), peuvent encore être sacrés. Le scénario était le même il y a deux ans, lorsque les équipes madrilènes étaient aussi qualifiées en finale de la C1. Le Real avait remporté sa dixième "Coupe aux grandes oreilles" et son voisin avait fini champion d'Espagne. 

Un seul des trois ogres peut décrocher la timbale dès ce weekend: le FC Barcelone, s'il remporte le derby contre l'Espanyol, si "l'Atleti" perd contre la lanterne rouge Levante, déjà reléguée, et si les "Merengue" ne gagnent pas face à Valence. 

City et Arsenal veulent éviter la 4e place 
Sacré champion lundi soir sans jouer, Leicester recevra Everton (11e) dans un climat de fête, avec sans doute une certaine décompression des joueurs, malgré le retour de suspension de son meilleur buteur Jamie Vardy (22 buts). 

Manchester City (4e, 64 pts) et Arsenal (3e, 67 pts), qui s'affrontent à l'Etihad Stadium, ont pour mission d'éviter de terminer à la quatrième place, celle qui impose un barrage estival pour accéder à la Ligue des champions. Invaincus depuis sept matchs, les Gunners peuvent, en cas de succès, revenir à hauteur des Spurs de Tottenham (2e, 70 pts) si ces derniers perdent contre Southampton. 

Manchester United (5e, 60 pts) se rend à Norwich, avant-dernier, sans grande crainte sur le papier. Mais il ne faudra pas rater ce déplacement où une victoire lui permettrait d'entretenir l'espoir d'un avenir en C1. Le finaliste de la Coupe d'Angleterre est à quatre points du 4e mais il bénéficie d'un match en retard. 

La bonne pour le Bayern? 
Le club bavarois a raté une occasion de conserver son titre le week-end dernier en concédant le nul contre Mönchengladbach (1-1), alors que son dauphin, le Borussia Dortmund a pulvérisé Wolfsburg (5-1). 

L'écart n'est désormais que de cinq unités entre le Bayern (1er, 82 pts) et le BVB (2e, 77 pts) à deux journées de la fin. Mais ce n'est que partie remise. Un succès du Bayern samedi à Ingolstadt l'assurera d'un quatrième titre de rang (le 26e de son histoire), du jamais vu en Bundesliga, quel que soit le résultat du Borussia sur la pelouse de l'Eintracht Francfort. 

Il n'y a plus de suspense pour la troisième place garantie au Bayer Leverkusen, qui donne une qualification directe en C1. Quatre clubs (Mönchengladbach, Hertha Berlin, Schalke, Mayence) peuvent encore prétendre à la quatrième, synonyme de barrages en Ligue des champions.

La 2e place en ligne de mire pour Naples
La Juventus Turin a décroché un cinquième titre d'affilée mais attend de connaître son dauphin. Naples et l'AS Roma reprennent leur duel pour la deuxième place, qui vaut cher sportivement et économiquement, puisqu'elle garantit une place en phase de poules de la Ligue des champions. 

Avant d'affronter le Torino chez lui, les Napolitains ont une avance de deux points sur les Romains qui reçoivent le Chievo Verone.

Lyon-Monaco, une "finale" pour la 2e place 
Alors que le Paris SG a validé un quatrième titre d'affilée mi-mars, Lyon reçoit Monaco lors d'un duel quasi décisif pour la deuxième place, qui offre un accès direct à la lucrative C1. Les deux équipes comptent chacune le même nombre de points (62) mais Lyon dispose d'une bien meilleure différence de buts (+22) que Monaco (+10).

source

Commenter cet article

Archives