Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis: la lutte pour le contrôle du groupe de médias Viacom s'intensifie

Publié le 22 Mai 2016, 14:20pm

Catégories : #ECONOMIE

Etats-Unis: la lutte pour le contrôle du groupe de médias Viacom s'intensifie

Le magnat américain des médias Sumner Redstone, 92 ans, a débarqué de façon inattendue le patron de Viacom du trust gérant son empire, ouvrant un nouveau chapitre dans la lutte pour le contrôle du groupe.

Le magnat américain des médias Sumner Redstone, 92 ans, a débarqué de façon inattendue le patron de Viacom du trust gérant son empire, ouvrant un nouveau chapitre dans la lutte pour le contrôle du groupe.

Philippe Dauman s'est vu officiellement notifier vendredi qu'il ne sera plus membre du trust constitué de sept membres devant gérer les participations dans les médias de M. Redstone en cas de décès ou d'incapacité juridique, a indiqué à l'AFP sous couvert d'anonymat une source proche du dossier.

Outre M. Dauman, George Abrams, membre de longue date du conseil d'administration de Viacom, a aussi été remercié.

Les deux hommes ont également été débarqués de National Amusements Inc, la société cinématographique, qui détient 80% des droits de vote du réseau de télévision CBS et de Viacom.

Contacté par l'AFP, Michael Tu, avocat de M. Redstone, n'a pas donné suite dans l'immédiat.

- Manipulation ? -

M. Dauman a qualifié son limogeage d'«illégal» et «non valide». Dans un courriel transmis à l'AFP par un porte-parole de Viacom, il y voit une «manipulation» de Shari Redstone, la fille de Sumner, avec qui il est en conflit ouvert depuis de nombreux mois.

«Le tableau est clair: M. Redstone est manipulé et utilisé par sa fille dans sa tentative d'accomplir son éternel but (...) qui est de prendre le contrôle de National Amusements et de Viacom», fustige-t-il.

Et de poursuivre: «les mesures prises hier (vendredi) au nom de Sumner Redstone sont complètement incohérentes avec ses voeux moult fois exprimés et ont surtout pour but de perturber et d'affecter négativement Viacom et tous ses actionnaires».

En 2015, le cours de Bourse de Viacom a plongé de plus de 40% à Wall Street, en raison des incertitudes entourant la santé du nonagénaire dont la fortune est estimée à 5,3 milliards de dollars par le magazine Forbes.

Philippe Dauman n'indique pas quelle suite il entend donner à son remerciement, mais il semble probable qu'il va tenter de contester le fait que Sumner Redstone soit compétent pour prendre des décisions aussi importantes, d'autant, affirme le dirigeant, que tout accès au magnat lui a été refusé ainsi qu'à d'autres membres du conseil d'administration.

Le 9 mai, un juge californien avait cependant débouté une ex-compagne du nonagénaire de sa plainte cherchant à prouver qu'il n'avait plus toute sa tête.

Après avoir visionné une déposition de M. Redstone, le juge David Cowan avait conclu qu'il était sain d'esprit, mettant fin à six mois d'un feuilleton judiciaire ayant révélé jusqu'aux moindres détails de la vie sexuelle du patriarche.

En attendant, les nouveaux développements dans cette saga placent Shari Redstone en pole position pour prendre le contrôle de l'empire de 40 milliards de son père, dont les fleurons vont de la chaîne musicale MTV, aux studios de cinéma Paramount en passant par le puissant réseau de télévision CBS.

- Fragilisé -

Mme Redstone peut compter sur le soutien des autres membres du Trust qui ont travaillé tous pour sa famille, dont son propre fils Tyler Korff.

National Amusements Inc Trust, qui a une participation de 80% dans le capital de National Amusements Inc, aura la main mise sur toutes les décisions stratégiques chez Viacom comme chez CBS, y compris la nomination ou le licenciement des dirigeants en cas de décès du patriarche.

M. Dauman se retrouve donc fragilisé car en février dernier, Shari Redstone, qui a affirmé récemment s'être rapprochée de son père après une longue période de tensions, s'était opposée à sa nomination aux commandes de Viacom.

Ce rebondissement intervient trois jours seulement après que le conseil d'administration de Viacom a annoncé qu'il allait arrêter de payer Sumner Redstone, qui ne dispose plus que du titre honorifique de président émérite.

Sa rémunération (salaire fixe et bonus) avait plongé à 2 millions de dollars en 2015 contre 13,2 millions en 2014. CBS a de son côté supprimé son bonus et ne lui verse plus qu'un salaire fixe de 1 million de dollars annuel, contre une rémunération totale de 10,8 millions en 2014.

source

Commenter cet article

Archives