Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Deux projets de loi, sur les retraites et l’impôt sur le revenu, débattus au Parlement grec

Publié le 9 Mai 2016, 11:08am

Catégories : #ECONOMIE

Deux projets de loi, sur les retraites et l’impôt sur le revenu, débattus au Parlement grec

Deux projets de loi controversés. Le Parlement a décidé de débattre et de soumettre au vote des députés, samedi 7 et dimanche 8 mai, des projets de loi sur les retraites et sur l’impôt sur le revenu. La réforme de retraites, vilipendée par les syndicats qui commencent une deuxième journée d’affilée de grève générale, est réclamée par les créanciers de la Grèce.

Cette réforme arrive à la veille d’une réunion de l’Eurogroupe, que Donald Tusk, président du Conseil européen, avait demandée pour éviter une « nouvelle incertitude »concernant la situation de la Grèce. Les 19 ministres des finances de la zone euro, dont le Grec Euclide Tsakalotos, se retrouvent à Bruxelles en réunion extraordinaire afin d’évoquer de nouveau les réformes grecques et discuter d’un possible allégement de l’abyssale dette du pays (près de 180 % de son produit intérieur brut). Depuis six mois, la Grèce tente de s’entendre avec ses créanciers sur un programme d’économies, afin de bénéficier d’une nouvelle tranche de prêts dans le cadre du troisième plan d’aide au pays (86 milliards d’euros).

 Lire aussi :   Grèce : vers une répétition de la crise de l’été 2015 ?

Condition préalable des créanciers

La réforme des retraites, qui prévoit la réduction des pensions les plus élevées, la fusion des multiples caisses d’assurance, ou encore l’instauration d’une retraite nationale de 384 euros par mois pour ceux ayant travaillé pendant vingt ans, est une condition préalable des créanciers pour la poursuite des versements des prêts internationaux dans le cadre du troisième prêt octroyé à la Grèce en juillet 2015. Le texte sur la réforme de l’impôt prévoit l’augmentation des taxes et de l’imposition pour les moyens et hauts revenus.

A Athènes, les syndicats se sont insurgés contre le texte. Aucun transport en commun ne fonctionnait vendredi matin, le personnel du métro, du tramway, des bus ou des trains interurbains étant en grève jusqu’à dimanche matin, selon leurs syndicats. Les taxis, dont le syndicat ne suivait pas cette mobilisation, restaient le seul moyen detransport dans la capitale. La Panhellenic Seamen’s Organization, le syndicat des marins, a annoncé une grève de quatre jours, de vendredi à mardi. Les bateaux reliant la Grèce continentale aux îles resteront donc à quai.

source

Commenter cet article

Archives