Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Des maisons à partir de 8.000 euros dans les Ardennes

Publié le 10 Mai 2016, 12:40pm

Catégories : #ECONOMIE

Des maisons à partir de 8.000 euros dans les Ardennes

Depuis quelques jours, les curieux affluent à Williers, un petit village des Ardennes françaises à un jet de pierre de la frontière belge. Et pour cause: des maisons vont y être proposées aux enchères à partir de 8.000 euros...

Les déboires du millionnaire belge Didier Thiry provoquent d'incessants va-et-vient depuis quelques jours dans le petit village paisible de Williers, fief de 38 frontaliers. En effet, le cortège quotidien de curieux, dont de nombreuses plaques belges, ne faiblit pas depuis l'annonce par le maire local de la mise aux enchères de biens immobiliers d'un "enfant de la région", naturalisé belge,révèle le site Francetvinfo.  

Natif de Williers
Didier Thiry, natif de Williers, a en effet opté pour la nationalité belge à l'âge de 18 ans avant de mener une brillante carrière d'entrepreneur et faire fortune dans le milieu de la nuit, dans le textile et l'immobilier. Il possède de nombreuses enseignes en France, en Belgique, au Luxembourg et même au Danemark et aux Etats-Unis. Il est d'ailleurs propriétaire d'un hotêl-restaurant estimé dans le quartier du Châtelain à Bruxelles: "Odette en ville", établissement inspiré de celui de Williers, où tout a commencé, et baptisé simplement "Odette", en hommage à l'ancienne tenancière

Déboires judiciaires
Mais l'ascension de Didier Thiry connaît aujourd'hui un brusque coup de frein et son village natal en subit les conséquences. L'homme d'affaires est confronté à de sérieux ennuis judiciaires: un plaignant a en effet obtenu gain de cause devant les tribunaux et la mise en vente des biens de l'Ardennais pour récupérer son dû. Le Franco-Belge "doit s'acquitter de la somme de 487.513 euros, auxquels on peut ajouter environ 23.000 d'intérêts", précise l'avocate de la partie civile, Danielle Beaujard. 

Affaire résolue?
Si, entre-temps, Didier Thiry a débarqué à Williers pour rassurer les habitants et leur signifier que l'affaire était résolue, la vente reste toujours maintenue jusqu'à preuve du contraire. Elle est d'ailleurs programmée le 20 mai à 9h au tribunal de Charlevilles-Mézières: "Tant que je n'aurai pas le chèque entre les mains, je maintiendrai la vente", a effet déclaré l'avocate du plaignant. Parmi les biens proposés, à prix écrasés: quelques maisons à 8.000 euros et un hôtel-restaurant à 40.000...

source

Commenter cet article

Archives