Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Cela a-t-il encore un sens de réanimer Nokia?

Publié le 20 Mai 2016, 10:35am

Catégories : #TECHNOLOGIE

Cela a-t-il encore un sens de réanimer Nokia?

Et oui, il va de nouveau y avoir des appareils Nokia sur le marché, et ces smartphones et tablettes tourneront sur Android. La finnoise HMD global oy a conclu un contrat de licence sur dix ans avec Nokia portant sur des smartphones et tablettes, ainsi qu'un accord avec Microsoft pour lancer également ce qu'on appelle des 'feature phones' portant la marque Nokia. HMD sera ainsi le plus jeune acteur sur le marché et sera dirigé par Arto Nummela, qui a travaillé entre autres pour Nokia et Microsoft.

Hier déjà, nous écrivions que FIH Mobile Limited, une filiale de Foxconn, rachetait l'activité des feature phones de Microsoft. L'histoire ne s'arrête donc pas là apparemment. Dans la pratique, il apparaît en effet que FIH et HMD ont signé un accord de collaboration, en vertu duquel HMD développera les téléphones et les lancera sur le marché, alors que FIH les fabriquera. Nokia même sera représentée au sein du conseil d'administration de HDM, mais n'investira rien.

Les jours fastes sont (partout) révolus

La nouvelle va probablement mettre en émoi quelques nostalgiques. Mais tout cela a-t-il encore un sens aujourd'hui? Apple et Samsung se répartissent quasiment tout le bénéfice sur le marché des smartphones. Même des acteurs en vue comme HTC ne gagnent plus grand-chose avec ce genre d'appareils. Il en va de même pour les feature phones. Ils revêtent à présent encore une valeur en tant que téléphones multimédias bon marché, mais ils sont remplacés aujourd'hui par des smartphones, même dans les pays à bas revenus.

"Ce sera un défi difficile à relever pour Nokia/HDM", confirme Annette Zimmermann, research director personal technologies chez Gartner. "Le marché haut de gamme est le plus ardu pour la concurrence. Les nouveaux venus ont peut-être une chance dans les segments inférieurs, mais j'espère qu'ils ont un plan marketing génial car la seule image de marque ne suffira pas."

 

 
Cela a-t-il encore un sens de réanimer Nokia?

 

Selon Gartner, le marché des smartphones ne croîtra que de sept pour cent cette année. Zimmermann fait observer que le timing n'est pas bien choisi: "Le marché des smartphones ralentit. Les années de vaches grasses sont donc révolues. Les nouveaux venus ne vont pas bénéficier des avantages que les autres acteurs ont connus au cours des cinq dernières années."

Les feature phones en recul

Zimmermann n'est guère optimiste non plus pour le segment des feature phones: "Ils demeureront certes pertinents au cours des deux prochaines années, mais ensuite, c'en sera fini des gros volumes. Nous nous attendons à ce qu'ils représentent cette année encore 20 pour cent du marché (quelque 400 millions d'appareils). Mais l'on ne dépassera plus les 6 pour cent en 2020."

Infographic: Microsoft Spent Billions on a Sinking Ship | Statista
You will find more statistics at Statista

 

Selon Zimmermann, une stratégie possible pourrait être, grâce à l'image de marque Nokia, de miser d'abord sur les feature phones, afin d'inciter les utilisateurs à acquérir un nouveau smartphone Nokia à brève échéance."

Qui en sortira gagnant?

L'entreprise Nokia nous semble à première vue l'acteur qui pourrait profiter le plus de la réanimation de la marque Nokia. La firme finlandaise empochera des royalties et aura son mot à dire via le conseil d'administration. Mais elle n'investira rien. Si cela réussit, Nokia bénéficiera de rentrées supplémentaires et si cela échoue, elle n'aura pas perdu le moindre euro.

Pour Microsoft, c'est une bonne chose aussi que de se débarrasser des feature phones. Elle va ainsi récupérer quelque 350 millions de dollars sur les 5,4 milliards qu'elle a payés pour acquérir les activités téléphones de Nokia. 4.500 employés vont aussi s'en aller, qui n'avaient probablement plus d'avenir au sein de l'entreprise.

source

Commenter cet article

Archives