Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Cap Sud aide les agents immobiliers à devenir leur propre patron

Publié le 22 Mai 2016, 15:47pm

Catégories : #ECONOMIE

Cap Sud aide les agents immobiliers à devenir leur propre patron
 

Lorsqu’un agent immobilier décide de se lancer à son compte, il ne peut plus garder le réseau qu’il a développé au sein de l’agence dans laquelle il a travaillé. Il doit tout recommencer à zéro ailleurs. Afin d’écarter cette difficulté, Cap Sud, réseau d’agences immobilières à Bruxelles et en Wallonie, a décidé de créer des agents immobiliers Self. « Deux profils nous ont donné l’idée de développer ce produit, précise Thomas Mesmin, responsable de l’agence Cap Sud Wavre et gérant de Cap Sud Self. De jeunes agents immobiliers qui avaient réussi leur formation et passé quelque temps chez nous, mais aussi des professionnels qui ont de nombreuses années d’expérience derrière eux. »

Pour devenir agent Self, le réseau Cap Sud demande aux candidats une capacité de travail en autonomie, un diplôme dans l’immobilier et donc un numéro IPI (Institut professionnel des agents immobiliers) ainsi qu’une bonne connaissance de la région et du secteur.

Ersan Keles est l’un des deux premiers à s’être lancé en tant que Self. Originaire de Charleroi, il voulait y rester implanté. Depuis un an, il travaille en home-working et gère son propre territoire, et donc son portefeuille, ses contacts et ses estimations. « Nous avons une réunion chaque semaine avec Thomas Mesmin qui nous conseille. Nous avons aussi accès à des salles de réunion et à des bureaux si nous le souhaitons »,précise-t-il. Le réseau Cap Sud prend en charge les publicités et met à disposition du matériel bureautique.

Deux contrats ont été créés : le Self 55, où 55 % de chaque commission demandée au client est reversée au Self. « Sachant que dans une agence immobilière classique, l’agent touche entre 25 et 45 % », rappelle le responsable. Le réseau propose aussi le Self 80, où cette fois-ci, c’est 80 % de la commission qui revient à l’agent. « Cette deuxième formule est adaptée quand la personne est déjà bien implantée et est presque devenue complètement autonome », spécifie Thomas Mesmin. Pour que le contrat soit honoré, le Self doit atteindre un chiffre d’affaires annuel. « Le montant a été calculé à partir du prix moyen et du nombre de ventes généralement effectuées sur le secteur en question. On estime alors la part de marché que doit réaliser l’agent pour pouvoir se développer correctement sur son secteur. »

L’étape suivante peut être la création de sa propre agence. « Etant donné que le territoire d’un Self est deux fois plus petit que celui d’une agence, nous lui donnons la garantie que s’il veut se lancer, il gardera tout ce qu’il avait en tant que Self. Afin qu’il soit au même niveau que les autres agences, on lui met à disposition la partie manquante à son secteur. » C’est d’ailleurs le projet d’Ersan Keles, qui a atteint son chiffre d’affaires sans difficulté pour sa première année.

Après avoir testé sa nouvelle formule, le réseau Cap Sud va aller à la rencontre des agents. « Nous savons que la zone que nous couvrons ne nous permettra pas d’avoir 200 agents car le territoire des agences déjà existantes ne doit pas empiéter sur celui du Self et inversement. Mais il y a plusieurs secteurs qui seraient intéressants, principalement à Bruxelles, mais aussi dans le Hainaut et en région liégeoise »,annonce Thomas Mesmin.

source

Commenter cet article

Archives