Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Berkshire Hathaway : l'empire de 322 milliards de Warren Buffett

Publié le 11 Mai 2016, 13:18pm

Catégories : #ECONOMIE

Berkshire Hathaway : l'empire de 322 milliards de Warren Buffett

Berkshire Hathaway (BRK-A) (BRK-B) était une entreprise textile en difficulté quand Warren Buffett y a investi de l’argent en 1962.

Aujourd’hui, elle vaut 322 milliards d’euros. D’après les mots de Warren Buffett, c’est un « conglomérat tentaculaire en constante expansion ».

Bien qu’il n’y ait pas de déclarations régulières à propos de l’énorme portefeuille d’actions de Berkshire, de ses sociétés en propriété exclusives ou de ses placements en action, Buffett s’est toujours consacré à une chose : « maximiser la croissance du capital sur le long terme ».

Voici une courte présentation de Berkshire Hathaway.

Les sociétés d’assurance sont l’épine dorsale de la compagnie

Depuis qu’ils ont acquis le National Indemnity en 1967, les sociétés d’assurances de Berkshire ont augmenté l’expansion de la société.

 

Hathaway Mills, New Bedford, Mass. (Image : Wikimedia Commons)

Comme Berkshire a agrandi et diversifié son activité, ses opérations d’assurance sont devenues un contributeur aux bénéfices plus petit que par le passé. Mais elles restent une part importante de l’accès de la société à un capital permanent en générant ce que l’on appelle un « float ».

Le « float » est une somme d’argent mise de côté. Dans la société d’assurance Berkshire property & casualty (P&C), les primes sont collectées en amont, mais les indemnités sont souvent versées des années voire des dizaines d’années après, permettant ainsi d’utiliser l’argent pour les investissements.

Aujourd’hui, le groupe d’assurances Berkshire est composé de quatre segments : GEICO (assurance auto), General Re (réassurance), BH Reinsurance Group (réassurance rétroactive au travers des filiales) et BH Primary (centré sur les marchés commerciaux, dirigé par National Indemnity Co).

L’activité d’assurance de propriétés et contre les dommages fait face à des vents contraires –comme la détérioration des prix et la compression des marges. Et il est certain que leur sous-performance de 2015 a mis à mal les actions de Berkshire. GEICO, en particulier, a été touché par le grand nombre de demandes d’indemnités automobiles en raison de l’augmentation de la conduite due à la baisse des prix du carburant, ce qui a mené à des taux de perte élevés et à une baisse de la croissance. Cependant, d’après les analystes de UBS, la diversification de Berkshire, son bilan et sa vision du long terme l’ont placée dans une position solide. Berkshire a également tiré avantage de la dislocation d’autres sociétés d’assurance comme AIG.

Le float des assurances de Berkshire ne représentait que 1,4 milliard d’euros en 1990, mais a atteint 77 milliards d’euros en 2015, soit un TCAC (Taux de Croissance Annuel Composé) de 17,3% au cours de cette période.

 

Portefeuille d’actions

Le portefeuille d’investissement de Berkshire représente les idées de placement à long terme de Buffett.

Fin 2015, environ 60% de ce portefeuille d’actions a été investi dans cinq sociétés –Wells Fargo (WFC), Kraft Heinz (KHC), Coca-Cola (KO), IBM (IBM) et American Express (AXP). Et en plus de Kraft Heinz, qui faisait partie de l’investissement avec le partenaire 3G en 2013, Berkshire a détenu bien des intérêts dans ces positions depuis de nombreuses années.

 

Passage aux sociétés hors assurance

D’après UBS, en plus des 77 milliards d’euros du float d’assurance, Berkshire a également accumulé 229 milliards d’euros en actions, s’offrant ainsi un capital permanent de 310 milliards d’euros. Cela a permis à Berkshire de financer acquisitions et croissance organique sans avoir à accéder aux marchés de capitaux ni à prendre de décisions d’investissement sur le long terme.

Berkshire était, dans ses premières années, une compagnie d’assurance dirigée par la surperformance d’investissements. Mais elle a évolué en un grand conglomérat comprenant de nombreuses sociétés hors assurance.

 

Source : UBS report

Berkshire a développé des sociétés au capital fort. Les chemins de fer de Burlington Northern Santa Fe (BNSF), que Berkshire a acquis en 2009 pour 38 milliards d’euros, est l’un des plus grands chemins de fer de l’Amérique du Nord et transporte plus de 17% du fret interne. Berkshire a investi massivement dans cette entreprise. De plus, BH Energy possède quatre services publics desservant les clients dans 11 états du Midwest et de l’Est, deux sociétés de distribution d’électricité en Angleterre, deux sociétés pipelinières interétatiques, une entreprise d’énergie renouvelable et un cabinet de courtage immobilier.

L’industrie de fabrication, de service et de vente au détail de Berkshire (MSR) inclue absolument tout des sucreries aux jets. Les sociétés incluent les entreprises de la chaine d’alimentation McLane, les entreprises de fabrication (comme la société spécialisée en produits chimiques Lubrizol, la société de composants industriels Marmon, la société Shaw Industries et l’entreprise de peintures revêtements Benjamin Moore), les entreprises de service et de vente au détail (dont NetJets, See’s Candy, Borsheim Jewelry Company, the Pampered Chef et Oriental Trading Company), le fabriquant Duracell récemment acquis et le fabricant de composants aérospatiaux Precision Castparts, que Berkshire a acheté 32 milliards d’euros en 2015.

Ses activités de financement se concentrent en grande partie sur la fabrication et le financement de maisons, ainsi que sur la location de matériel de transport. Elles incluent Clayton Homes, ULTX, XTRA et d’autres sociétés de location et de financement.

Les opérations de fabrication, de service et de vente au détail représentent actuellement plus de la moitié des revenus.

 


Source : UBS report

Estimation

La méthode d’estimation préférée de Warren Buffett pour évaluer l’attractivité d’investissement et la valeur intrinsèque d’une entreprise est le calcul de la somme de l’ensemble des flux de trésorerie d’une entreprise durant sa durée de vie restante. Whitney Tilson voit sa valeur actuelle intrinsèque par action à 250 000€, nettement supérieure aux récentes actions de 192 000€.

La valeur comptable est une autre approche utilisée par Berkshire, mais comme Berkshire a commencé à acquérir plus d’entreprises d’exploitation, l’unité de mesure a sous représenté sa valeur intrinsèque. Un calcul de la valeur comptable ne fournit toutefois pas de plancher aux investisseurs. Berkshire possède un programme de rachat d’actions ouvertes qui autorise la gestion à racheter les actions si le cours descend en dessous de 1,2x taux/valeur comptable.

La ligne de fond : l’entreprise Berkshire a évolué avec les années, mais reste concentrée sur le rendement à long terme et l’utilisation efficace du capital.

Le 30 Avril, Yahoo Finance retransmettra en exclusivité la réunion annuelle de Berkshire Hathaway. Cliquez ici pour plus d’informations. 

 

Yahoo Finance UK
Par Nicole Sinclair

source

Commenter cet article

Archives