Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


A Londres, l’argent sale trouve demeure

Publié le 4 Mai 2016, 11:06am

Catégories : #ECONOMIE

A Londres, l’argent sale trouve demeure

Des grues partout, à perte de vue. L’extraordinaire dynamisme économique de Londres saute aux yeux, symbolisé par cette frénésie de constructions. Alors que se déroule, jeudi 5 mai, l’élection du maire de la capitale britannique, le successeur du tonitruant Boris Johnson – qui ne se représente pas – peut d’ores et déjà se frotter les mains : quel que ce soit le vainqueur, celui-ci héritera d’une ville où l’argent coule à flots. Entre 2000 et 2012, la croissance de Londres (hausse de sa valeur ajoutée) a été de 71 %, contre 48 % pour Paris.

« Pourtant, il faut comprendre que tout cela est partiellement construit sur de l’argent douteux », oppose Robert Barrington. Dans le collimateur du directeur de l’association Transparency International : les millions de livres déversées dans l’immobilier londonien. Son travail a ainsi révélé que 36 342 propriétés à Londres sont possédées par des sociétés enregistrées dans des paradis fiscaux, cachant l’identité réelle de leur détenteur. Soit plus de 6 kilomètres carrés de la capitale britannique. Cette pratique se concentre sur quelques quartiers de l’hypercentre londonien. A Westminster, 9,2 % des propriétés sont détenues par le biais des sociétés off­shore. La proportion atteint 7,3 % à Kensington et à Chelsea.

Pour illustrer ce phénomène, Roman Borisovich, un militant anticorruption russe, a eu une idée lumineuse : il organise des visites guidées – les bien nommées Kleptocracy Tours – des propriétés achetées grâce à de la corruption et de l’argent douteux, même s’il est difficile d’établir qui est le réel...

source

Commenter cet article

Archives