Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Vos reins n'aiment pas du tout les médicaments contre les brûlures d'estomac

Publié le 19 Avril 2016, 12:25pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Vos reins n'aiment pas du tout les médicaments contre les brûlures d'estomac

Après analyse des données de plusieurs études sur l'utilisation à long terme desinhibiteurs de la pompe à protons (IPP), les médicaments utilisés couramment contre les brûlures d'estomac , le reflux acide ou les ulcères de l'estomac, les patients qui prennent des IPP seraient plus susceptibles de connaître des problèmes rénaux.

La durée de prescription doit être la plus courte possible

Pour cette étude, les chercheurs ont examiné les données sur 5 ans de 173 000 nouveaux utilisateurs d'IPP et de 20 000 nouveaux utilisateurs de bloqueurs des récepteurs H2, un autre type de médicament qui soulage l'acidité gastrique et vérifié l'incidence des problèmes rénaux. Ils ont noté que plus la durée de prescription était longue, plus les problèmes rénaux étaient importants.

L'auteur principal de l'étude, le Dr Ziyad Al-Aly, néphrologue au centre de soins de Saint-Louis dans le Missouri, insiste sur le fait que les résultats de cette étude soulignent l'importance de ne prescrire les IPP que lorsque c'est médicalement nécessaire, et toujours en limitant la durée d'utilisation, qui doit être le plus courte possible.

96% de risques en plus de développer une insuffisance rénale

Aujourd'hui, environ 15 millions d'Américains prennent des IPP, certains vendus sur ordonnance et d'autres non. Ces médicaments sont très populaires car ils soulagent la douleur rapidement. Pourtant, selon l'étude du Dr Al-Aly, les patients ayant pris des IPP avaient 96% de risques en plus de développer une insuffisance rénale et 28% de risques supplémentaires d'avoir une maladie des reins, par rapport aux patients qui ont pris des bloqueurs des récepteurs de l'histamine H2.

 

C'est pourquoi les chercheurs insistent sur le fait qu'une utilisation sur le long terme des IPP doit absolument être évitée.

Cette étude a été publiée dans le Journal of the american society of nephrology .

A lire aussi :

Brûlures d'estomac : comment choisir vos médicaments

Les 8 aliments anti-brûlures d'estomac

 

Commenter cet article

Archives