Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Vers la fin de la prise audio 3,5 mm pour écouteurs?

Publié le 29 Avril 2016, 11:18am

Catégories : #TECHNOLOGIE

Vers la fin de la prise audio 3,5 mm pour écouteurs?

Si les rumeurs voient depuis plusieurs mois le port audio 3,5 mm de l'iPhone 7 disparaître au profit du port Lightning, Intel annonce officiellement cette semaine partir en croisade contre le port 3,5 mm, omniprésent. Si le passage de l'analogique au numérique aurait certainement ses avantages, l'évolution technologique forcerait aussi la désuétude de moult appareils électroniques, comme des écouteurs et des haut-parleurs portatifs.

UN TEXTE DE MAXIME JOHNSON

D'un port à l'autre 
DVI, E-Sata, IEEE 1394, PS/2, Serie, VGA, SCSI : l'évolution technologique abandonne sur son passage de nombreux ports, généralement remplacés par des équivalents plus minces, plus performants et plus polyvalents (HDMI, USB, etc.).

Le port audio 3,5 mm est l'exception à la règle, et l'un des derniers ports analogiques encore largement répandus dans les appareils électroniques modernes, même s'il a été popularisé dans les années 1960 (il a toutefois évolué avec le temps, pour intégrer un microphone, par exemple). Le port 3,5 mm est lui-même basé sur le port 6,35 mm, qui date pour sa part de 1878.

En plus d'être mince et abordable, le port 3,5 mm fait donc en sorte qu'un téléphone intelligent, lecteur multimédia, téléviseur et système audio actuel est compatible avec des écouteurs des années 70, et plus vieux encore (parfois à l'aide d'un adaptateur, par contre).

Vers un port USB de type C audio analogique
Dans sa conférence IDF Shenzen, Intel a annoncé cette semaine son intention de remplacer les ports audio 3,5 mm par le port USB de Type-C, un port mince et réversible, que l'on retrouve dans de plus en plus de téléphones intelligents (Nexus 5X, Nexus 6P, HTC 10, LG G5) et d'ordinateurs portatifs (Apple MacBook, HP Spectre).

Le passage pourrait se faire d'une façon graduelle, en utilisant tout d'abord une technologie analogique. Il serait ainsi possible d'utiliser des écouteurs 3,5 mm habituels à l'aide d'un adaptateur passif simple, ou encore d'acheter de nouveaux écouteurs dotés d'un port USB de Type-C audio analogique directement.

Cette évolution permettrait notamment d'économiser l'espace d'un port sur les téléphones intelligents. Des écouteurs plus avancés pourraient aussi profiter de la manœuvre, et transmettre des informations au téléphone (comme le rythme cardiaque de celui qui les porte), utiliser sa pile pour alimenter un système de réduction active du bruit, etc.

Sur un ordinateur, une série de ports USB de type C pourrait répondre à tous les besoins de l'utilisateur, comme l'audio, la recharge, le transfert d'information et l'utilisation d'un moniteur externe.

Le véritable objectif : un port USB de type C audio numérique
Le véritable objectif d'Intel est toutefois de remplacer les ports audio 3,5 mm par des ports USB de type C audio numérique. Les conséquences seraient ici plus importantes, tant négatives que positives.

Le passage permettrait aux fabricants de téléphones de simplifier encore plus l'architecture de leurs appareils, puisque l'audio serait entièrement traité dans les écouteurs, qui posséderaient leurs propres amplificateurs et leurs propres convertisseurs numériques analogiques. Cet avantage serait toutefois diminué par le fait que les tablettes et téléphones devraient quand même être équipés d'amplificateurs et de décodeurs pour leurs haut-parleurs internes.

Parmi les points positifs, notons que la technologie permettrait la création d'écouteurs haut de gamme ultra performants, et généralement d'obtenir un son sans interférence.

Les points négatifs seraient toutefois très importants. Le prix des écouteurs augmenterait (tout particulièrement dans le cas des modèles d'entrée de gamme et des modèles haut de gamme, toute proportion gardée) et, surtout, les appareils utilisant un port audio 3,5 mm actuel seraient incompatibles avec la nouvelle technologie, à moins de passer par un convertisseur cher.

On peut aussi présumer que le port USB de type C serait un jour remplacé par un autre, qui forcerait à son tour une nouvelle ronde de désuétude.

Quelle est la meilleure option pour les utilisateurs?
Les avantages par rapport aux inconvénients du passage à un port USB de type C audio analogique semblent intéressants pour les utilisateurs. L'achat d'un adaptateur passif à quelques dollars pour continuer d'utiliser de l'équipement existant n'est pas problématique, et l'évolution, même limitée, encouragerait quand même la commercialisation d'écouteurs avancés.

Rien n'empêcherait d'ailleurs la création d'écouteurs avec un port entièrement numérique, si l'objectif est d'obtenir un meilleur son (il y en a en fait déjà sur le marché), ce qui permettrait aussi d'obtenir certains avantages d'un port USB de type C audio numérique.

Le rapport entre les avantages et les inconvénients d'un port USB de type C audio numérique est toutefois beaucoup moins intéressant pour le grand public. Non seulement on force à terme l'obsolescence d'une panoplie d'appareils, mais les avantages pour l'utilisateur par rapport au port USB de type C audio analogique restent à démontrer (surtout en considérant que les deux technologies peuvent coexister).

Bien sûr, l'autre option pourrait être le statu quo. Les fabricants pourraient conserver leur port audio 3,5 mm (qui n'épaissit pas vraiment les gadgets de toute façon), tout en encourageant la commercialisation d'écouteurs USB type C (analogiques ou numériques) potentiellement supérieurs. Ces écouteurs pourraient d'ailleurs eux-mêmes être dotés au besoin d'un adaptateur, pour les rendre compatibles avec les anciens ports 3,5 mm (ce qui serait techniquement plus simple que l'inverse).

L'industrie semble de plus en plus déterminée à délaisser les connecteurs audio 3,5 mm. Reste à voir si les consommateurs se braqueront suffisamment pour les forcer à le conserver, idéalement directement, ou au moins en adoptant les ports USB de type C audio analogique plutôt qu'audio numérique.

AILLEURS SUR LE WEB 

| Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Commenter cet article

Archives