Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Uni Coopération financière : transformer pour durer

Publié le 26 Avril 2016, 11:04am

Catégories : #ECONOMIE

Uni Coopération financière : transformer pour durer

Après des jours de spéculation, la nouvelle image de marque de la Fédération des caisses populaires acadiennes est maintenant connue.

Le PDG, Camille Thériault, l'a officiellement dévoilée en début d'après-midi lundi. Camille Thériault est convaincu que les membres vont se rallier maintenant que le nouveau logo de l'institution est connu.

La nouvelle image de marque de Uni Coopération financière
La nouvelle image de marque de Uni Coopération financière   PHOTO : ICI RADIO-CANADA

L'étoile du logo précédent est toujours présente dans la nouvelle image de marque. Elle est maintenant dans les teintes de bleu et de vert, qui représentent la mer et la forêt.

Camille Thériault a expliqué que la conception de la nouvelle image de marque a été confiée à une compagnie montréalaise au coût de 200 000 $. L'image retenue a été sélectionnée parmi 75 propositions.

Le PDG de la Fédération des caisses populaires acadiennes affirme que ce changement s'inscrit dans un vaste processus de transformation.

Il croit que cette nouvelle image sera plus attirante pour les jeunes, une clientèle que les caisses populaires ont de la difficulté à attirer et à retenir.

C'est le 30 mai prochain que l'appellation Uni Coopération financière entrera en vigueur. Au cours des derniers jours, des membres ont déclaré qu'ils avaient l'intention de s'orienter vers les banques en raison de la disparition du nom Caisses populaires acadiennes.

Analyse économique

Selon un économiste, le changement d'identité des Caisses populaires acadiennes s'inscrit dans une volonté d'ajustement face à la concurrence des grandes banques canadiennes.

André Leclerc croit que les temps ont changé et que les caisses acadiennes doivent s'ajuster.

« Les banques sont très dynamiques; ce sont des machines bien huilées », lance-t-il.

Les 124 délégués présents à l'assemblée annuelle des Caisses populaires acadiennes la fin de semaine dernière ont voté à 94 % en faveur de l'appui au changement d'image de marque.

L'image de marque sera « Uni », et la signature, « Coopération financière ». La dénomination sociale restera Fédération des Caisses populaires acadiennes ltée.

Raymond Gionet, ancien PDG de la Fédération des Caisses populaires acadiennes, n'avait pas le droit de vote lors de l'assemblée annuelle, mais était un observateur attentif. Après s'être prononcé d'abord contre le changement d'identité, il s'y est rallié.

« Ce qu'on m'a fait comprendre, c'est que ce projet-là, ce n'était pas seulement un changement de nom, mais un changement de vocation. J'ai compris pourquoi ce projet anime la haute direction de la fédération ainsi que le conseil d'administration des 15 caisses », dit-il.

Performance à la baisse

Raymond Gionet, comme André Leclerc, croit qu'il faut trouver les moyens d'améliorer la performance de l'institution financière. Les chiffres révélés vendredi sont d'ailleurs assez éloquents.

Pour l'année se terminant le 31 décembre 2015, il y a eu une hausse des actifs de 4 % pour atteindre 3,7 milliards $, ce qui est quand même 2 % de moins qu'en 2014. Quant aux bénéfices, ils ont fondu de plus de moitié, passant de 31,8 millions $ en 2014 à 12,1 millions $ en 2015.

André Leclerc croit que cette baisse de rendement est due entre autres à la restructuration des caisses, qui sont passées de 15 à 1, et à la morosité économique.  

L'économiste André Leclerc
L'économiste André Leclerc   PHOTO : ÉTIENNE DUMONT/RADIO-CANADA

« Il y a un élément important de cette perte qui était prévu et qui est lié aux coûts de restructuration. L'ensemble de cette démarche implique des coûts importants. Des employés se voient offrir des forfaits de préretraite, et ça coûte pas mal cher à l'organisation », explique André Leclerc.

Les caisses ont aussi perdu un nombre considérable de membres. Ils étaient 171 000 en 2011 et 155 000 en 2015. 

Cependant, il faut tenir compte des membres qui avaient des comptes en double et qui en ont seulement un aujourd'hui , précise André Leclerc.

Historiquement, l'utilisation des services financiers des caisses populaires par les Acadiens, c'était comme naturel. Aujourd'hui, le déplacement des jeunes vers les plus grands centres urbains [...] fait en sorte qu'ils sont en situation de choisir parmi une diversité d'options.

André Leclerc, économiste

En 2015, 2,5 millions $ ont été redistribués en dons, en commandites et en bourses d'études. Cependant, les ristournes aux membres sont passées de 1,8 million $ à 200 000 $ en 2015.

André Leclerc explique ces chiffres par la réorganisation de l'institution et le fait qu'elle donne davantage en bourses d'études qu'en ristournes. Une fois la restructuration terminée, les choses reviendront à la normale, selon lui.                                                                                                           source

Commenter cet article

Archives