Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Tech-Innovation - Lemon Way Africa : la fintech s'acclimate à l'Afrique

Publié le 23 Avril 2016, 11:30am

Catégories : #TECHNOLOGIE, #ECONOMIE

Tech-Innovation - Lemon Way Africa : la fintech s'acclimate à l'Afrique

Alors que le secteur de la fintech connaît une croissance très importante dans le monde entier, l'Afrique n'est pas en reste. Pas un mois ne passe sans que l'on entende parler d'une nouvelle start-up spécialisée dans la fintech, c'est-à-dire dans des innovations à forte portée dans les domaines de la finance et du paiement. Un exemple probant : Lemon Way Africa, filiale à part entière de Lemon Way, première fintech de France, créée en 2008 à Montreuil, en région parisienne. Particularité : elle est spécialiste de la gestion des comptes de paiement des utilisateurs des plateformes de financement participatif, des acteurs de l'économie collaborative, des places financières et des opérateurs de paiement mobile. Bien implantée en Europe avec un siège à Londres, Lemon Way est un membre actif de plusieurs associations européennes de la nouvelle économie (European Crowdfunding Network, France Fintech, Financement participatif France, Spain Crowd Funding, Bundesverband Crowdfunding, Swiss Fintech…). C'est en 2014 qu'elle choisit l'Afrique comme nouvelle terre de conquête. Direction le Sénégal, où elle dispose d'un siège, puis le Mali, où très vite,le succès est au rendez-vous avec un taux de pénétration de plus de 120 %, soit plus d'un abonnement par habitant.

Pourquoi l'Afrique ?

Bien que les contextes soient différents, le continent africain offre des opportunités considérables pour la fintech. Même si l'Afrique reste l'un des continents les moins bancarisés du monde, seulement 11 % de la population dispose d'un compte bancaire. Le paradoxe veut que les Africains soient très bien équipés en mobiles. Deux éléments qui donnent des idées aux start-up dans l'innovation financière. Sans compter que les groupes bancaires ne sont pas encore assez puissants pour freiner l'arrivée de nouveaux arrivants. Présente depuis 2014 au Mali, où elle s'est associée avec la Banque internationale du Mali (BIM), la fintech Lemon Way Africa compte un million d'utilisateurs qui peuvent payer et transférer de l'argent depuis leur téléphone. « Compte mobile innovant, Lemon Way Africa se positionne au niveau de la rupture technologique qui se déroule sous nos yeux. L'Afrique a sauté l'étape de l'Internet fixe pour adopter massivement l'Internet mobile. Malgré les situations assez disparates, l'évolution des taux de pénétration mobile en est un des indicateurs : au Mali, là où Lemon Way Africa s'est implantée en 2014, le taux de pénétration dépasse les 120 %, soit plus d'un abonnement par habitant », explique Stéphane Drai, directeur général de Lemon Way Africa. En Afrique, 183 millions de personnes possèdent un porte-monnaie numérique, soit trois fois plus qu'aux États-Unis.

L'inclusion financière en ligne de mire

Afin de s'implanter en Afrique, Lemon Way mise en priorité sur les pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), soit le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Ces pays utilisent la même devise, le franc CFA, ainsi que la zone Cemac (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale) composée du Cameroun, de la République centrafricaine, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale et du Tchad. « Lemon Way Africa va bancariser des dizaines de millions d'Africains avec son application de compte mobile et va contribuer ainsi à augmenter le taux de bancarisation qui s'élève actuellement à 11 % », précise Sébastien Burlet, président et fondateur de Lemon Way. 

Diversifier les services financiers

Face à un secteur très fragmenté, les start-up ont leur carte à jouer, à condition aussi de proposer des offres plus diversifiées et que les usages de versements deviennent transfrontaliers. Pour sa part, Lemon Way compte fournir aux particuliers et aux commerces de proximité des comptes mobiles associés à des cartes de paiement afin de répondre au besoin de moyens de paiement sécurisé pour des consommateurs encore sous-bancarisés. La start-up veut aussi participer à la forte croissance du e-commerce sur le continent ainsi qu'à l'augmentation des transferts de fonds avec des solutions simples et économiques. « Lemon Way a la volonté de s'impliquer encore davantage sur le continent africain, avec l'objectif d'atteindre deux millions de clients à la fin de l'année 2016. Nous sommes fiers d'être une entreprise qui s'inscrit dans une stratégie d'engagement sociétal sur les enjeux bancaires en Afrique », explique Damien Guermonprez, directeur général de Lemon Way. Avec ce prix, Lemon Way Africa ambitionne d'atteindre 10 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici fin 2016 et 40 millions de comptes mobiles en Afrique sur les quatre prochaines années. Une belle ambition alors que la start-up doit affronter une concurrence de plus en plus dense sur le marché africain. 

source

Commenter cet article

Archives