Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Soutien aux victimes et à l’économie: Charles Michel annonce ses mesures

Publié le 22 Avril 2016, 10:55am

Catégories : #PAIX, #POLITIQUE, #ECONOMIE

Soutien aux victimes et à l’économie: Charles Michel annonce ses mesures

Ce vendredi matin, un mois après les attentats, Charles Michel doit annoncer une série de mesures : réforme de l’indemnisation des victimes et soutien aux secteurs économiques en difficulté. Après la gestion de crise, le moment est venu de préparer la suite.

 

 

Soutien aux victimes et à l’économie

Victimes. Le gouvernement devrait adopter ce vendredi une réforme de l’indemnisation des victimes. Concrètement, Charles Michel annonce tout à la fois une simplification et une accélération des procédures administratives. Mais aussi un relèvement des montants d’indemnisation, ainsi que la possibilité d’octroyer des aides immédiates, afin de permettre aux victimes de faire face aux frais urgents et importants. Par ailleurs, une cérémonie d’hommage aura lieu le 22 mai prochain, au Palais royal.

 

 

Economie. Charles Michel n’est que trop conscient du dommage économique provoqué par les attentats. Les premières réponses concrètes aux secteurs qui souffrent seront officiellement annoncées ce vendredi matin, aux différentes fédérations patronales, puis à la presse.

 

 

Résultat : dix mesures très concrètes et opérationnelles, élaborées avec les secteurs concernés, qui valent pour tout l’exercice 2016. « Elles partent toutes du principe qu’on doit donner de l’oxygène, de la trésorerie aux entreprises, résume Charles Michel. Ce seront donc, en premier lieu, des reports de paiement, sans pénalités, sans sanctions, sans intérêts. Dès maintenant, des reports de charges seront possibles jusqu’à la fin de l’année : on parle aussi bien des charges fiscales que sociales. C’est un signal très fort qui est donné, cela représente potentiellement jusqu’à quelques milliards d’euros de moyens injectés dans la trésorerie des entreprises, en donnant des bouffées d’oxygène. Ce ne sont pas des subventions, ce serait illégal au regard du droit européen, ce sont des facilités qui sont octroyées pour aider nos acteurs économiques à supporter le choc. »                                                                                     source

Commenter cet article

Archives