Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Primaire Les Républicains : combien de soutiens les candidats comptabilisent-ils ?

Publié le 22 Avril 2016, 12:51pm

Catégories : #POLITIQUE

Primaire Les Républicains : combien de soutiens les candidats comptabilisent-ils ?

La course aux parrainages des Républicains s'ouvrira vendredi 22 avril, avec la mise en ligne des formulaires de soutien sur le site de la haute autorité de la primaire. Afin de valider sa candidature, chaque postulant devra présenter le 9 septembre les signatures d'au moins vingt parlementaires. On compte parmi les Républicains 196 députés, 144 sénateurs et 20 eurodéputés. Ce sont donc 360 parlementaires qui devront faire un choix avant la date buttoir. Lorsqu'un parlementaire s'engage pour un candidat, c'est un soutien de moins pour un autre. Aux signatures de parlementaires devront s'ajouter le soutien de 250 élus issus de trente départements différents et de 2.500 adhérents à jour de cotisation.

L'Opinion a dressé une première liste des députés, sénateurs et eurodéputés ayant déjà exprimé un choix sur leurs intentions de parrainage. La liste n'est évidemment pas définitive. L'élection ayant lieu les 20 et 27 novembreprochains, nombreux sont les parrains qui n'ont pas encore fait leur choix. 

François Fillon compte alors 77 soutiens, Alain Juppé, 47, et Bruno Le Maire 33. Il est aujourd'hui difficile d'estimer l'importance des soutiens à Nicolas Sarkozy, n'étant pas encore officiellement candidat. Ces candidats ne se contenteront pas des 20 signatures nécessaires, ce qui fragilise les petits candidats, comme Frédéric Lefebvre, Geoffroy Didier ou Nadine Morano, qui ne comptabilisent jusqu'alors aucun soutien. Cette dernière affirme cependant détenir depuis plusieurs semaines le soutien des 2.500 militants nécessaire. 

Découvrez sur le graphique ci-dessous le nombre de soutiens connus à ce jour. À noter que soutiens et parrainages sont différents : certains soutiens ne parraineront pas leur leader. 

Commenter cet article

Archives