Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi certaines personnes parlent fort au téléphone dans le bus ou le métro, comme si elles étaient dans leurs salon ?

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Avril 2016, 10:40am

Catégories : #RELATIONS, #VIE

Pourquoi certaines personnes parlent fort au téléphone dans le bus ou le métro, comme si elles étaient dans leurs salon ?

Stéphane Rusinek, professeur de psychologie clinique à l'université Lille Nord-de-France, président de l'association française de thérapie comportementale et cognitive et auteur du livre Les émotions, du normal au pathologique - Collection: Les Topos, Dunod, décrypte en trois points ces pénibles moments de solitude.

Bien installée, je me plonge dans mon magazine pour oublier les 25 stations de métro qui m'attendent. Soudain une furie monte, se pose en face de moi et commence à raconter par le menu son dernier week-end à Ibiza. Je n'ai rien contre les expansives, mais le volume sonore de la demoiselle me met les nerfs à vif. J'ai pensé, mais pas longtemps, que mon air aimable serait suffisamment explicite. Même pas. Saoulée, j'ai changé de place. 

► Ce que l’on ressent
"Tout le monde connaît les règles et les personnes qui dans ces conditions ne les respectent, ont un peu de fait, une personnalité antisociale. Si on ne connaît pas les mécanismes personnels de ces attitudes, parler fort en est une des caractéristiques. La cause ? Ces individus se sentent plus valorisés parce qu’ils s’affirment d’une certaine manière, notamment en ayant des comportements loin des standards pro sociaux. Si les raisons qui conduisent à ce type de comportement sont liées à l’histoire de chaque individu, le point commun être une personnalité avec quelques aspects antisociaux", explique Stéphane Rusinek. 

► Ce qui se passe 
"Chaque d’entre nous peut "mal se conduire" de façon involontaire. Dans un certain contexte, notamment conflictuel, certains vont s’emporter au téléphone quand d’autres le feront pour affirmer leur position. Cette attitude se traduit par : Attention regardez-moi ! Quand on écoute certaines conversations dans le métro, on se rend compte, assez rapidement que les personnes abordent des sujets de conversation afin que les autres les entendent, affirmant ainsi le fait qu’elles puissent être importantes. Le crier à la face du monde, même s’ils le crient à des étrangers qui n’en ont rien à faire. Les manifestations de ce type se caractérisent aussi par le fait de laisser l’étiquette de l’aéroport sur sa valise pour montrer que l’on est parti à Los Angeles ou à Tokyo. Cela s’entend quand on rentre de voyage, moins trois mois après… Ça octroie un peu d’importance, au final bien illusoire", analyse-t-il.  Il y a des fois, le métro, c'est Broadway sur rail ! 

 

 

► Comment s’en sortir
"Du côté de ceux qui subissent, la meilleure solution est encore de passer à autre chose. Car très souvent en cas d’intervention, les insultes pleuvent. Si la vie en société nécessite des rappels, il serait, effectivement intéressant, que ces derniers soient acceptés. Ce qui n’est, généralement, pas le cas. Ces situations ne se prêtent pas au dialogue. Le fait d’intervenir en public est synonyme de pression supplémentaire. En présence des autres, la remarque est beaucoup plus difficile à supporter alors que dans le cadre d’une conversation seule à seule, le dialogue est possible. Mais pas évident à mettre en œuvre. L’enfer, c’est les autres" conclut le professeur de psychologie. Bon, avant de vous lancer attendez d'être particulièrement de bonne humeur.  

 Source

 

Commenter cet article

Archives