Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Louis Michel au «Soir»: «La fête du travail n’appartient pas au PS»

Publié le 30 Avril 2016, 11:35am

Catégories : #POLITIQUE

Louis Michel au «Soir»: «La fête du travail n’appartient pas au PS»

Pour le Premier mai 2016, Paul Magnette, ministre-président wallon, tranche : le gouvernement fédéral a tout faux. La pension à 67 ans, la semaine de 45 heures, le traité de libre-échange avec le Canada…, « c’est exactement le contraire de ce qu’il faut faire ! », clame-t-il au Soir.

Et la Wallonie doit résister à tout cela. Il veut aussi répondre à «  la terrifiante crise de la politique  » en refusant ce qu’il nomme «  l’émocratie  » : «  Je ne pense pas que la mission d’un politique soit de dire ce que les gens pensent. Il n’y a rien de plus facile. Et c’est vrai qu’il y a une évolution en ce sens : on attend des politiques qu’ils ne soient plus que l’expression du sentiment populaire. Je l’ai vécu avec l’histoire d’un négrier à Charleroi : j’ai refusé de m’exprimer car je n’avais pas de solution puisque c’est un chantier privé et ni la ville ni la Région n’ont de responsabilité. Pourtant, on attend que nous nous exprimions, même sans avoir de solution. C’est ce qu’on appelle l’émocratie : l’émotion qui remplace le raisonnement. »

 

 

De son côté, Louis Michel, parlementaire européen et ex-président du MR, nous livre un entretien engagé pour le Premier mai, où il défend son libéralisme social, qui reste parfaitement d’actualité, selon lui. En redoutant au passage l’effacement du politique, tout en plaidant en faveur d’un « dialogue » MR-PS en Wallonie. « La fête du travail n’appartient à aucun parti, la valeur travail est portée aussi par des gens qui ne sentent pas du tout représentés par le PS. Beaucoup d’indépendants, des enseignants, des agriculteurs, des professions libérales… »                  source

Commenter cet article

Archives