Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ligue des champions : l’Atletico prend l’ascendant sur le Bayern Munich

Publié le 28 Avril 2016, 14:22pm

Catégories : #SPORTS

Ligue des champions : l’Atletico prend l’ascendant sur le Bayern Munich

L’Atletico Madrid a pris l’ascendant sur le Bayern Munich (1-0) mercredi 27 avril en demi-finale aller de la Ligue des champions, grâce à un slalom spectaculaire de Saul (11e). Dans un match d’une rare intensité au stade Vicente-Calderon, les Colchoneros ont vengé le crève-cœur de la finale 1974 perdue face aux Bavarois (1-1 a.p., puis 4-0 en match d’appui). Les hommes de Diego Simeone sont tout près d’une deuxième finale de C1 en trois ans, après leur défaite à Lisbonne face au Real Madrid en 2014 (4-1 a.p.).

Le résultat de ce soir semble un peu injuste pour le Bayern, qui a réussi à fairetrembler comme jamais la forteresse madrilène. Le club allemand peut se direqu’il aurait mérité d’égaliser, notamment sur une frappe de David Alaba sur la transversale (54e). Mais il est contraint d’admettre aussi que le tir trop écrasé d’Antoine Griezmann (30e) ou celui sur le poteau de Fernando Torres (75e) ont failliêtre synonymes de K.-O.

Bref, tout reste ouvert à l’Allianz Arena la semaine prochaine, mais l’Atletico semble tout près d’éliminer un autre favori à la victoire finale, après avoir déjà sorti le FC Barcelone, tenant du titre, en quarts de finale (1-2, 2-0).

Stratégie efficace

L’entraîneur de Munich, Pep Guardiola, avait prévenu mardi que l’équipe madrilène ne se contenterait pas de défendre. Pour lui donner raison, les meilleures occasions de la première période ont été pour les Colchoneros, bien aidés, certes, par une ouverture du score précoce qui leur a permis de développer ensuite leur stratégie la plus efficace : un bloc défensif très bas et des contres ultrarapides.

Après la pause, le Bayern a commencé à faire le siège d’une défense rojiblancabientôt déboussolée par la vitesse de circulation de balle bavaroise, malgré un très bon Augusto Fernandez au milieu.

Munich a alors multiplié les occasions : tête de Coman à côté (47e), percées de Robert Lewandowski (48e) puis Douglas Costa (51e) et surtout la frappe de près de 40 mètres de David Alaba qui s’est écrasée sur la transversale (54e). Il a aussi fallu que l’excellent gardien Jan Oblak s’interpose sur une tête de Javi Martinez (56e), puis devant Lewandowski à angle fermé (63e).

Diego Simeone, sentant le danger, a exhorté plusieurs fois le stade Calderon àrugir. Et au bout d’une contre-attaque haletante, Fernando Torres a bien failli faire le break, expédiant néanmoins sa frappe sur le poteau (75e). Mais, au final, malgré l’entrée en jeu de Franck Ribéry et plusieurs autres opportunités en fin de match, le score n’a pas bougé. Menacé d’élimination en demi-finales pour la troisième année consécutive, le Bayern Munich se retrouve dos au mur.

Lire aussi :   Neuf Français au rendez-vous des demi-finales de Ligue des champions                       source

Commenter cet article

Archives