Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le millepertuis soigne aussi les brûlures légères

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Avril 2016, 11:33am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #CORPS, #PEAU

Le millepertuis soigne aussi les brûlures légères

Durant des siècles, le millepertuis était connu pour son pouvoir de cicatrisation (il l'est davantage aujourd'hui pourson action contre les humeurs dépressives ) : en usage externe, l'huile rouge des fleurs en boutons était utilisée pour soigner les brûlures . L'huile de millepertuis est efficace sur ces dernières, que ce soit en traitement immédiat ou dans les suites, en massage. Elle élimine les bactéries, a des vertus anti-inflammatoires et active la cicatrisation.

Imbibez-en une compresse et posez-la comme un pansement. Une autre solution consiste à masser en douceur la zone avec l'huile. Attention, l'huile de millepertuis est photosensibilisante. On ne s'expose donc pas au soleil sans pansement protecteur, sous peine de réactions et de taches. Pour avoir votre huile maison sous la main, Mélanie Wensel, auteur de « La Santé par les plantes » (éd. Delanchaux et Niestlé), vous explique comment la préparer.

La recette de l'huile de millepertuis maison

  • Prenez une poignée de fleurs et de boutons floraux de millepertuis séchés (doublez la quantité s'il s'agit de fleurs fraîches), mettez dans un bocal et remplissez d'huile d'olive (les fleurs doivent baigner entièrement).
  • Exposez le bocal à la lumière (si possible au soleil) pendant 6 semaines, et agitez tous les jours.
  • L'huile obtenue a une couleur rouge. Filtrez-la, les boutons ne servent plus à rien, ils ont transmis leurs principes actifs. Stockée au frais et à l'abri de la lumière, cette huile se conserve environ un an.

Les brûlures que l'on peut soigner à la maison

On ne soigne à la maison que les petites brûlures simples, avec une rougeur douloureuse, et éventuellement une petite cloque ou deux, à condition que la brûlure soit d'une surface inférieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime. Autrement, un avis médical est indispensable.

 

Il faut également consulter, cette fois quelle que soit la surface :

  • pour toute brûlure ayant un aspect noirâtre, avec souvent des cloques et une rougeur plus ou moins étendue, ou un aspect blanchâtre.
  • pour toute brûlure insensible (la périphérie peut être douloureuse) : l'absence de douleur est toujours un signe de gravité.
  • pour des localisations telles que visage, mains, voisinage des orifices naturels.

Pour aller plus loin

 

Commenter cet article

Archives