Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le Front national veut un 1er-Mai apaisé... mais ce n’est pas gagné

Publié le 30 Avril 2016, 10:43am

Catégories : #POLITIQUE

Le Front national veut un 1er-Mai apaisé... mais ce n’est pas gagné

Dernière station avant campagne présidentielle. Dimanche 1er mai, le Front national réunit ses troupes pour son traditionnel hommage à Jeanne d’Arc. Un ultime rendez-vous avant le début des hostilités en vue de l’élection présidentielle de 2017, qui vont monter en puissance à partir de la rentrée de septembre. Pour Marine Le Pen, l’événement doit illustrer la séquence de communication qu’elle a ouverte depuis le mois de janvier : le parti d’extrême droite se veut « au travail » – pendant que droite et gauche se déchirent sur le nom des personnes qui porteront leurs couleurs en 2017 – et sa présidente entend incarner une figure « apaisée », à même de rassembler les Français. Tout le contraire de l’image clivante qui lui colle à la peau, et l’a empêchée d’emporter le moindre exécutif lors des élections régionales de décembre 2015.

 

En matière d’apaisement, le 1er-Mai organisé en 2015, qui avait vu l’irruption non désirée de Jean-Marie Le Pen et de militantes des Femen, représente le contre-modèle absolu. La direction du parti frontiste a donc décidé d’en finir avec le défilé qu’elle organisait depuis vingt-huit ans, pour le remplacer par un banquet de 2 000 personnes, porte de la Villette, à Paris, à l’issue duquel Marine Le Pen prononcera un discours. Les treize présidents de groupe FN dans les conseils régionaux seront eux aussi invités à prendre la parole. Au-delà des considérations politiques, le FN met en avant des questions de sécurité pour justifier cette petite révolution. L’organisation Etat islamique a en effet...

source

Commenter cet article

Archives