Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La mer du Nord attire, encore et toujours

Publié le 30 Avril 2016, 12:03pm

Catégories : #ECONOMIE

La mer du Nord attire, encore et toujours

Prix à la baisse, biens à vendre mis en masse sur le marché, négociations (au rabais) acharnées et allongement des délais de vente : l’immobilier à la mer du Nord a bien changé ces dernières années.

Tout un chacun qui s’est rendu à la Côte ces derniers temps l’aura constaté : il n’y a jamais eu autant de biens en vente sur les digues ou à l’intérieur des villes côtières. Du coup, la perception est que l’immobilier, là-bas, a les pieds enlisés dans le sable.

Si elle n’est pas totalement fausse, cette perception demande plusieurs nuances. A l’occasion d’un déjeuner du Soir-Immo organisé en nos locaux, deux acteurs actifs sur ce marché particulier nous ont affirmé le contraire. S’il est juste d’affirmer que les prix ont baissé – encore faut-il déterminer avec précision où, car dans les endroits privilégiés, l’offre de biens est quasi inexistante et donc les prix y restent élevés –, il serait faux de croire que plus personne ne s’intéresse à cette bande de terre qui va de La Panne à Knokke.

Publiés récemment par les notaires, les chiffres de l’activité immobilière n’ont jamais été aussi bons qu’au premier trimestre 2016. Du jamais-vu depuis le lancement du baromètre des notaires en… 2007. En Flandre, l’augmentation a même été de 9,7 %. La Côte belge a suivi, même si c’est dans une moindre mesure.

Les agents immobiliers de la mer du Nord sont formels : les investisseurs reviennent. Ou viennent pour la première fois. A Knokke, terrain de jeu privilégié de l’agence Immo Bis, de nouveaux profils sont, en effet, apparus. Ils viennent d’abord de Paris ou de Lille. Car oui, après plusieurs années d’installation à Bruxelles (pour la grande majorité), les Français semblent désormais décidés à jeter leur dévolu sur un littoral dont ils ignorent pourtant tout. Et avec le budget qui est le leur, Knokke est naturellement l’élue.

Les Hollandais aussi semblent tentés par un retour, mais ils doivent encore en finir avec la crise immobilière qui a frappé de plein fouet leur pays.

Les prix ont baissé, c’est vrai, mais il ne faut pas croire pour autant que tout est devenu bon marché. Les propriétaires qui vendent le plus facilement sont ceux qui acceptent de revoir leur ambition à la baisse. Les autres doivent s’armer de patience.                                                         source

Commenter cet article

Archives