Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La grippe aviaire sous haute surveillance

Publié le 22 Avril 2016, 10:15am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

La grippe aviaire sous haute surveillance

Pour les éleveurs du sud-ouest de la France, le 18 avril restera marqué d’une pierre noire. Un arrêté ministériel du 9 février a fixé de nouvelles mesures sanitaires pour endiguer l’épizootie de grippe aviaire. Dans une zone de restriction qui a été étendue à dix-huit départements, les oies et les ­canards ne peuvent plus, depuis lundi, être laissés en extérieur et seront maintenus enfermés. Parallèlement, l’interdiction, depuis le 18 janvier, de la mise en production de nouveaux canetons « a permis de dépeupler progressivement les exploitations. Ce vide sanitaire, associé à des mesures de nettoyage et de désinfection, nous permet d’éliminer les palmipèdes porteurs du virus », indique Bruno Ferreira, chef de service à la Direction générale de l’alimentation (DGAL). Seules les salles de gavage peuvent encore accueillir les palmipèdes en cours d’élevage jusqu’au 2 mai. A partir du 16 mai, certains élevages accueilleront à nouveau des canetons de moins d’une semaine. Dans la mesure où les couvoirs autorisés ne pourront fournir toutes les exploitations en même temps, ce repeuplement va se dérouler de manière progressive. L’objectif de cette stratégie établie par le ministère de l’agriculture ? Eradiquer le virus et permettre à la France de recouvrer son statut de pays indemne, afin de relancer les exportations.

« La crise actuelle est exceptionnelle  : des foyers sont infectés simultanément par des souches différentes du virus » Gilles Salvat, directeur de laboratoire à l’Anses

Le 24 novembre 2015, le premier cas touché par le virus influenza, responsable...

 

source

 

Commenter cet article

Archives