Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Fonds FTQ : le retour du crédit d'impôt fédéral fait bondir les demandes

Publié le 26 Avril 2016, 10:59am

Catégories : #ECONOMIE

Fonds FTQ : le retour du crédit d'impôt fédéral fait bondir les demandes

Le retour à 15 % du crédit d'impôt pour fonds de travailleurs par le gouvernement Trudeau semble inciter les Québécois à investir massivement dans le Fonds de solidarité FTQ et dans Fondaction CSN.

Gérald Fillion
Un texte de Gérald Fillion
TwitterCourriel

Depuis l'annonce, faite par le ministre des Finances Bill Morneau à Winnipeg le 14 janvier dernier, d'une bonification du crédit d'impôt dans le budget, les demandes d'adhésion sont en forte hausse.

Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau
Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau   PHOTO : PC/SEAN KILPATRICK

Les nouvelles demandes de retenues sur salaire ont augmenté de 61 % au Fonds de solidarité FTQ en janvier, février et mars 2016 par rapport aux mêmes mois en 2015.

« La grande raison, c'est la bonification du crédit d'impôt », selon Patrick McQuilken, conseiller principal aux relations de presse et aux communications de l'organisation. Des hausses marquées des demandes ont été constatées, a-t-il révélé, après la déclaration du ministre Morneau en janvier et après le budget du 22 mars, qui est venu concrétiser la bonification du crédit d'impôt.

Pour voir ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

En mars 2013, le ministre des Finances Jim Flaherty annonçait la fin progressive du crédit d'impôt fédéral pour les fonds de travailleurs. De 15 %, le crédit allait donc passer à 10 % en 2015, à 5 % en 2016 puis à 0 % dès 2017.

À l'époque, le ministre affirmait que « de nombreux observateurs, y compris l'OCDE, ont reproché le manque d'efficacité du crédit d'impôt relatif à une SCRT (société à capital de risque de travailleurs) en tant que moyen de dynamiser la vitalité du secteur du capital de risque ».

Le nouveau gouvernement de Justin Trudeau voit les choses autrement. Dans la lettre de mandat de Bill Morneau, le retour du crédit à 15 % était considéré comme faisant partie des « grandes priorités » du ministre des Finances, un crédit qui va « soutenir la croissance économique et aider les Canadiens à épargner en vue de leur retraite ».                                        source

Commenter cet article

Archives