Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Fertilisation de l'océan : une entreprise veut retenter l'expérience au Chili

Publié le 26 Avril 2016, 10:36am

Catégories : #ENVIRONNEMENT

Fertilisation de l'océan : une entreprise veut retenter l'expérience au Chili

Alors que le gouvernement fédéral enquête encore sur une tentative de fertilisation au large de la côte ouest, qui avait pour but d'augmenter la population de saumons, un ancien directeur de l'entreprise à l'origine de cette pratique veut maintenant faire la même chose au large de la côte chilienne, en Amérique du Sud.

C'est en juillet 2012 que l'entreprise Haida Salmon Restoration s'est rendue près de l'archipel de Haida Gwaii, en Colombie-Britannique, pour y déverser 100 tonnes de sulfates de fer dans l'eau et ainsi augmenter la population de saumons. Pour certains, le processus de fertilisation de l'océan stimule la vie marine en augmentant grandement la quantité de phytoplancton dont se nourrissent les animaux aquatiques.

L'ancien directeur de Haida Salmon Restoration, Jason McNamee, dit que la compagnie Oceanos où il travaille maintenant est en discussion avec le gouvernement chilien.

Aucune entente n'a pour l'instant été signée entre les deux parties, mais il est déjà prévu que le projet soit financé à la fois par l'entreprise et le gouvernement local.

Un scientifique de l'Université de l'Oregon, Ricardo Letelier, a décidé de participer au projet et affirme qu'une telle expérience peut aider à comprendre les écosystèmes. Il souligne toutefois que cette expérience doit être menée pour des raisons scientifiques et non commerciales.

Une pratique critiquée

Cependant, des voix s'élèvent contre cette pratique parce qu'elle n'a pas été testée scientifiquement, selon elles. Certains experts ont aussi soulevé le manque de réglementation entourant ce procédé.

Le professeur à l'Université de Victoria et chercheur principal à Pêches et Océans Canada Ken Denman met en doute la validité des données recueillies par l'entreprise et affirme qu'elles ne proviennent pas d'un processus réellement scientifique.

Plusieurs scientifiques croient que c'est dangereux d'aller déverser des choses comme du fer dans l'océan et ont passé beaucoup de temps à tenter de trouver le moyen de réglementer cette pratique.

Ken Denman, professeur à l'Université de Victoria

Bien que M. McNamee prédise que le résultat de la pêche au saumon atteindra cette année des sommets, le biologiste de Pêches et Océans Canada Bruce Patten affirme qu'il est difficile d'attribuer cela à l'initiative de Haida Salmon Restoration.

Il souligne que la température de l'eau et l'évolution des stocks de poissons sont des facteurs qu'ils faut considérer, même s'ils ont beaucoup fluctué récemment.

 

Commenter cet article

Archives