Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Enfin une boussole pour les citoyens!

Publié le 23 Avril 2016, 12:45pm

Catégories : #ANIMAUX, #ECONOMIE

Enfin une boussole pour les citoyens!

En souffrance, le lait et la viande font en plus les frais d’un tir nourri de controverses et autres allégations. Les producteurs criaient à l’urgence d’y répondre. Appel aujourd’hui concrétisé par la Région et le Collège des producteurs, par la mise en ligne de sites Viandes et Lait spécialement conçus pour informer le public et les médias… et alimentés par des scientifiques reconnus (médecine, nutrition, bien-être, environnement…).

 

Ouf, on y est enfin! À la tête d’une ferme mixte en association avec son fils, Laurent Gomand, agriculteur et éleveur à Liernu (Eghezée) ne cachait pas son immense satisfaction, lors du lancement officiel des deux antennes Web informatives et réactives entièrement dédiées au lait et à la viande.

«Les producteurs n’en peuvent plus de voir passer dans la presse généraliste, semaine après semaine, de nouveaux articles remettant en cause nos productions, tandis qu’à la télévision et sur les réseaux sociaux défilent des images montrant des systèmes et des pratiques de production totalement étrangers à notre réalité wallonne. C’est d’autant plus frustrant que les consommateurs ignorent parfaitement les efforts que nous déployons pour satisfaire à des exigences toujours plus strictes!»

Par ailleurs, poursuit l’éleveur, les mises en cause de la qualité de nos produits et les polémiques constamment lancées quant à l’impact de celles-ci sur la santé et l’environnement dévalorisent notre métier, tandis que de plus en plus de viandes étrangères se retrouvent dans les restaurants et supermarchés. Nous comprenons difficilement ces messages qui alertent abusivement les consommateurs, et compromettent l’avenir de notre production en Wallonie.

Comme tant de ses confrères, Laurent Gomand aspirait depuis des années à la mise à disposition, tant du grand public que des médias, d’une antenne de référence proposant des informations claires et validées par le monde scientifique sur les réalités de la production en Wallonie.

     
 
«Nous invitons de tout coeur les
citoyens à redécouvrir la réalité de
notre production, via ces antennes
Lait et Viande.»
M. de N.
     

Deux sites de référence…

Un appel visiblement entendu et en phase avec la volonté du ministre wallon de l’Agriculture. «Au cours des assemblées sectorielles, les producteurs ont effectivement exprimé leur exaspération devant toutes les attaques subies et pointé l’impérative nécessité d’y répondre via l’analyse de scientifiques et spécialistes habilités à analyser les informations qui font polémique et à les replacer dans le contexte wallon. Nous ne sommes pas dans les conditions de l’Argentine, du Brésil ou des USA», intervient Emmanuel Grosjean, coordinateur du Collège des producteurs.

C’est ainsi qu’en quelques mois, ledit Collège a entrepris de manière très innovante la mise en ligne de deux sites web, l’un sur la viande (www.celluleinfoviandes.be, l’autre sur le lait (www.celluleinfolait.be), alimentés par un groupe d’observateurs et d’experts reconnus pour leur autorité dans des domaines très divers – médecine, alimentation humaine et animale, environnement, qualité, et sécurité… «Ce qui les réunit?: une totale indépendance de parole et une même volonté d’apporter une information exacte, fondée, notamment en réaction aux affirmations fausses et aux amalgames formulés à partir de celles-ci.»

Emmanuel Grosjean est affirmatif: «Tout a été réfléchi et cadenassé pour que l’information relayée à travers ces plateformes internet repose sur des constats admis par tous et sur l’expertise de scientifiques reconnus pour leur sérieux et l’objectivité de leur discours.»

À ce jour, quelque 80 acteurs de filières et scientifiques s’investissent dans la démarche.

     
 
Marie-Josée Mozin, diététicienne:
«Nombre de parents s’avouent
perdus face à tant d’informations
contradictoires. Les sites viandes et
lait leur sont idéalement dédiés!»
M. de N.
     

… et des contenus interactifs

Les deux sites internet proposent depuis le 14 avril du contenu sur la viande et le lait en Wallonie, à travers 4 premiers thèmes plus particulièrement sujets à questionnement et polémique: la nutrition et la santé humaine, l’impact sur l’environnement, le bien-être et la santé des animaux, la qualité et la traçabilité.

«Outre ces pages d’informations, l’internaute trouvera des chiffres-clés sur le secteur de la viande et du lait, des réponses aux questions les plus fréquemment posées (pour le lait, par exemple: qui de l’ostéoporose, de l’intolérance au lactose, des allergies aux protéines; pour la viande, qu’en est-il des gaz à effet de serre, de l’impact environnemental de la production…). L’objectif: lever les amalgames, les incompréhensions… Mais également des petites rubriques «le saviez-vous», des chiffres… relativisant les choses, des actualités et des dossiers thématiques. Les sites seront constamment mis à jour et étoffés d’informations nouvelles. Ils seront interactifs de manière à réagir au plus vite à l’actualité», poursuit M. Grosjean.

Le public visé? Toute personne intéressée par les débats autour des thèmes liés à la viande et au lait, à savoir: les citoyens consommateurs, les journalistes, les institutions… mais aussi des professionnels de la santé humaine et animale, les chercheurs et enseignants.

René Collin : «Cette nouvelle plateforme ouverte à tous apporte un discours clair, crédible, indépendant de toute forme de promotion.»

Concrètement, les cellules travailleront dans les prochains mois et années selon 4 axes: suivi de l’information disponible, notamment au niveau scientifique; réalisation de synthèses pour le grand public et de dossiers de fond plus scientifiques; communication d’informations au travers d’outils web et de participation à des débats et événements.

Les informations et les outils seront étoffés au fil du temps pour répondre au mieux aux questions qui se posent et qui se poseront encore à l’avenir.

Laurent Gomand se réjouit que le grand public puisse trouver de l’information claire, objective et en phase avec la réalité de notre région. Et d’espérer que «cette démarche permettra à nos concitoyens de se forger leur propre opinion sur des bases solides et, s’ils décident d’acheter de la viande, à privilégier un produit de qualité et de proximité. Notre métier est ancré sur du long terme dans la réalité de nos campagnes et non sur des effets de modes ou de pub.»

     
 
Yves Beckers, Ulg: «Ces deux sites
nouvellement ouverts alimenteront
sereinement le débat sous une
forme claire et directement accessible
au plus grand nombre.»
M. de N.
     

Des experts disent aussi leur enthousiasme

Partie prenante dans le réseau d’experts pluridisciplinaire, Yves Beckers, chercheur à l’Ulg Gembloux AgroBiotech témoigne: «Passionné d’élevage et de nutrition, certaines infos relayées sur les réseaux sociaux et le web me font bondir. Je contribue à ce nouvel outil d’informations en qualité de scientifique, soucieux d’objectivité, en abordant les différents thèmes à charge et à décharge, avec des arguments avérés, dans un langage clair et accessible. Le but étant de positionner les 2 sites comme une référence crédible et accessible par tout citoyen se posant des questions sur le lait, la viande, l’agriculture… et de nature aussi à intéresser aussi les médias, les journalistes, et alimenter sereinement le débat.

«Cette initiative répond à un besoin que nous identifions tous les jours», intervient Marie-Josée Mozin, présidente honoraire du club européen des diététiciens de l’enfance. «Nous sommes quotidiennement confrontés à des parents totalement déboussolés. Des peurs alimentaires ont été créées telles qu’ils ne savent plus si l’on peut manger de la banane parce que le voisin y est devenu allergique, si on peut encore boire du lait parce qu’un collègue a un enfant qui manifeste une intolérance au lait de vache, et que des journaux expliquent que le lait est mauvais pour la santé; et idem pour la viande, etc.»

«Et alors, on prend conseil soit auprès du médecin généraliste, soit sur internet où l’on trouve tout et son contraire, avec des avis bidons de pseudo-scientifiques…» D’où son enthousiasme de participer à ces nouveaux sites d’infos «que nous pourrons recommander vivement à toute personne en recherche d’information apaisée et fondée.»

Vétérinaire, Frédéric Rollin, juge l’initiative très utile et même indispensable. «Le secteur de l’élevage connaît une crise gravissime allant de pair avec la disparition de nombreuses exploitations. Il était urgent de réagir. Sur les deux sites, les citoyens trouveront des informations claires, pertinentes et factuelles, au contraire d’informations biaisées, voire totalement fausses qui fleurissent allègrement. Il y va de la survie des exploitations et de notre autonomie alimentaire. Les praticiens ruraux sont aussi les garants de la sécurité alimentaire pour les consommateurs.» Et de soutenir qu’il n’y pas de production végétale durable sans production animale: la plante nourrit l’animal, et l’animal nourrit la plante.»

M. de N

En savoir plus : 
Découvrez et invitez à partager les premiers dossiers et questions-réponses proposés sur les deux nouvelles antennes web www.celluleinfoviandes.be et www.celluleinfolait.be.

 

Commenter cet article

Archives