Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Elliott voit des étoiles à Dallas

Publié le 30 Avril 2016, 11:30am

Catégories : #SPORTS

Elliott voit des étoiles à Dallas

Quelques jours après avoir décroché leur plus importante victoire des dernières années, les Blues de Saint Louis ont été ramenés sur terre par les Stars, vendredi, à Dallas.

Les meneurs au classement dans l'Association de l'Ouest ont signé un triomphe de 2-1 dans le premier affrontement de cette série de deuxième tour.

« Nous avons joué un bon match. Leur énergie augmentait plus le match avançait, mais nous avons bien joué en défense, a mentionné l'entraîneur-chef des Stars, Lindy Ruff

« C'est un bon début pour nous. Radek [Faksa] amène de l'enthousiasme au sein de l'équipe et il est prêt à faire les efforts nécessaires pour s'améliorer. »

Pour la huitième fois des éliminatoires, la brigade défensive des Blues a accordé 35 tirs ou plus. Cette fois-ci, Brian Elliott a été bombardé de 42 lancers. Antoine Roussel et Radek Faksa sont les seuls qui l'ont déjoué.

Brian Elliott (droite) repousse le tir d'Ales Hemsky (gauche).
Brian Elliott (droite) repousse le tir d'Ales Hemsky (gauche).   PHOTO : TOM PENNINGTON

Kari Lehtonen, quant à lui, a retrouvé ses aises devant son filet. Le portier finlandais avait cédé à quatre occasions lors du troisième vingt du match numéro 6 contre le Wild du Minnesota.

Face aux Blues, qui avaient marqué 16 buts à leurs 5 dernières sorties, le vétéran de 32 ans a repoussé 31 rondelles.

« Nous sommes heureux de notre performance et nous avons bien répondu après leur but, a indiqué Jamie Benn. Il faut simplement limiter les erreurs et bien exécuter les jeux. Nous aurons besoin de Kari [Lehtonen] si nous souhaitons nous rendre plus loin en séries. »

Elliott et Lehtonen ont d'ailleurs retenu l'attention au cours de la première moitié de la rencontre. Chacun leur tour, ils ont protégé leur fort de belle manière.

 

Roussel brise la glace

Les deux attaques ont donc été réduites au silence par les deux gardiens durant 29 min 36 s, jusqu'à ce que Roussel inscrive le premier but de la série.

Les troupiers de Ruff ont rapidement pénétré en territoire adverse et ont orchestré un jeu de passes habile qui a conduit à la réussite de Roussel. Le Français a sauté sur le retour de Faksa pour faire bouger les mailles du filet.

Couché, Elliott n'a eu d'autre choix que de regarder la rondelle toucher la cible.

Le portier des Blues, auteur de 30 arrêts après 2 périodes, a ensuite gardé les siens à une seule longueur des Texans en multipliant les prouesses devant sa cage.

Steve Ott a tenté de faire basculer la rencontre dans le dernier tiers en importunant ses rivaux. Le coriace agitateur s'est retrouvé au centre de quelques mêlées après le coup de sifflet.

Kevin Shattenkirk a finalement trouvé la faille dans le jeu de Lehtonen à mi-chemin du dernier engagement. Débordés dans leur territoire, les Stars se sont défendus tant bien que mal, mais ont fini par casser.

Shattenkirk a profité d'une circulation dense pour signer sa seconde réussite des éliminatoires.

Kevin Shattenkirk (centre) nivelle la marque 1-1 au milieu de la troisième période.
Kevin Shattenkirk (centre) nivelle la marque 1-1 au milieu de la troisième période.   PHOTO : LM OTERO

Le troisième trio frappe encore

Les locaux ont repris les commandes par l'entremise de Faksa. La recrue de 22 ans a redonné le sourire aux partisans texans avec un peu moins de cinq minutes à écouler à la confrontation.

Posté aux abords du filet, Faksa, nommé première étoile du match, s'est emparé d'un retour pour battre Elliott.

La troisième unité des Stars a ainsi amassé les deux buts des siens, en plus d'effectuer un travail colossal contre les trios offensifs des Blues.

« Ils ont joué un meilleur match que nous et ils méritaient la victoire. Nous devons jouer 60 bonnes minutes, comme nous l'avons fait lors du premier tour », a fait savoir David Backes.

À noter que chacune des huit formations qui ont remporté le premier duel de sa série lors du tour initial a par la suite montré la porte de sortie à son adversaire.

Steve Ott (gauche) et Jason Spezza (droite) se disputent la possession de la rondelle.
Steve Ott (gauche) et Jason Spezza (droite) se disputent la possession de la rondelle.   PHOTO : LM OTERO
          source

Commenter cet article

Archives