Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ecolo en faveur de la semaine de 4 jours

Publié le 25 Avril 2016, 12:42pm

Catégories : #ECONOMIE

Ecolo en faveur de la semaine de 4 jours

Les écologistes se sont prononcés dimanche pour la semaine des quatre jours avec embauche compensatoire lors d'un "Ecolab" sur la redistribution du temps de travail à Namur.

Pour les Verts, une telle mesure contribuerait à la création de nouveaux emplois, une amélioration de la qualité du travail et une meilleure distribution des richesses sans accentuer la pression sur les ressources naturelles. 

Marché de l'emploi
Le marché de l'emploi se caractérise par un chômage structurel important, plus de maladies professionnelles et de temps partiels subis, principalement par des femmes, constate Ecolo. Les partis traditionnels misent sur des réductions de cotisation non-conditionnées à la création effective d'emplois, une flexibilisation accrue des contrats de travail et un retour de la croissance pour régler le problème du non-emploi. 

Croissance
Rien n'indique pourtant que les recettes utilisées contribueront à une croissance suffisante à court ou long terme, ni qu'elles conduiront à de la création d'emplois de qualité, dans un contexte où l'évolution technologique pourrait aboutir à la disparition d'emplois. La croissance du PIB s'accompagne en outre d'une augmentation de la pollution, note Ecolo. 

Quatre jours, 32h, sans perte de salaire
L'idée d'Ecolo est donc: une semaine de quatre jours et 32 heures sans perte de salaire. Le temps de travail peut être réparti sur une période plus longue que la semaine, en accord avec le travailleur. Une embauche compensatoire de minimum 50% est obligatoire. La mesure est compensée financièrement pour l'employeur via une baisse des cotisations sociales et un budget équivalent à l'activation des allocations de chômage pour les nouveaux emplois créés. 

Temps libre
Pour les co-présidents d'Ecolo, Zakia Khattabi et Patrick Dupriez, cela permettrait aux travailleurs de "développer leur sphère personnelle, profiter de plus de temps libre pour profiter de leur famille et des loisirs, mais aussi pour participer à des modes de production et de consommation plus durables (repair café, potagers...) ou lancer leur propre projet économique, social ou culturel".

Lire aussi

FGTB
Ecolo et la FGTB partagent la même philosophie mais le syndicat socialiste émet néanmoins des réserves sur deux points. "Ecolo dit qu'il faut au moins faire 50% d'embauche. Moi j'estime qu'on doit avoir l'embauche qui correspond à la réduction puisque c'est un coût neutre. Et deuxièmement, Ecolo mélange réduction de cotisations et activation de l'allocation de chômage. Cette dernière représente un très gros risque parce que quand il y a des coupes budgétaires, ce sont toujours les premières mesures qu'on prend: diminuer ou supprimer les montants des allocations de chômage, ce qui signifie qu'à ce moment-là, on ne garantit plus le revenu et le salaire du travailleur", a expliqué M. Goblet. 

CSC
Pour Mme Ska, l'idée d'Ecolo est intéressante mais il faut pouvoir la moduler en fonction des secteurs et des entreprises. "Il est bon de rediscuter du temps de travail parce que c'est une contrainte majeure tant pour les travailleurs qui se sentent compressés dans leur travail que pour celles et ceux qui n'ont pas de travail. C'est intéressant d'avoir une proposition qui ne soit pas celle de tout changer ou de tout maintenir en l'état. Je pense que le débat d'aujourd'hui a surtout permis de montrer qu'il fallait laisser des espaces de négociation dans les secteurs et dans les entreprises pour pouvoir s'adapter aux réalités de terrain. Dans beaucoup de secteurs, il existe déjà des initiatives et dans beaucoup de commissions paritaires, il existe déjà des discussions sur le temps de travail et donc on ne part pas de rien aujourd'hui. Cette discussion est historique et il est bon qu'elle revienne sur la table des négociations", a-t-elle commenté. 

Commenter cet article

Archives