Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Attentats de Paris: les révélations d’un quatrième commando

Publié le 26 Avril 2016, 12:12pm

Catégories : #GUERRE

Attentats de Paris: les révélations d’un quatrième commando

ouveau rebondissement dans le dossier des attentats de Paris. Adel Haddadi et Mohamed Usman, un Algérien et un Pakistanais âgés de 29 et 22 ans, tous deux membres du groupe Etat islamique, ont révélé qu’ils étaient censés faire partie du commando du 13 novembre 2015, relatent le Washington PostLe Parisien et Le Monde.

Arrêtés en Grèce avec de faux passeports syriens, les enquêteurs les suspectaient fortement d’être liés aux attaques terroristes qui ont frappé Paris – ce qu’ils avaient toujours nié. Et pourtant, en février dernier, ils passent enfin aux aveux. Leur témoignage livre ainsi de précieux détails quant à l’organisation de Daesh et leur parcours pour arriver en Europe.

 

 

Aller en France « pour accomplir une mission »

«  Ils m’ont dit que je devais aller en France, pour y accomplir une mission, et que je recevrais des instructions là-bas  », a avoué Adel Haddadi, le 12 février, à la police autrichienne. D’après ses dires, l’homme a été recruté en septembre 2015 à Raqqa, en Syrie, par les djihadistes de l’Etat islamique avec Muhamad Usman, où ils apprenaient à «  démonter les kalachnikovs  ». Un dénommé Abu Ahmad les aurait alors envoyés en Europe accompagnés de deux frères irakiens (ceux qui se sont fait exploser au stade de France), pour commettre des attentats. Les quatre hommes devaient se rendre ensemble à Paris, mais le destin les a séparés en Grèce.

Arrivés sur l’île de Leros le 3 octobre 2015 avec de faux passeports syriens, Adel Haddadi et Muhamad Usman sont arrêtés par les autorités. Le premier ne connaissait rien à la ville d’Alep, d’où il est censé être originaire, et le second ne parlait pas arabe, alors qu’il est censé être Syrien. Mais ils sont relâchés trois semaines plus tard : les autorités pensent qu’il s’agit de réfugiés économiques, pas de terroristes… Quant aux deux frères irakiens (dont nous ignorons toujours leur véritable identité), ils parviennent à passer entre les mailles du filet et se faufilent jusqu’en France parmi le flux de réfugiés.

2.000 euros via Western Union

Libérés, Haddadi et Usman doivent quitter le territoire grec «  par leurs propres moyens ». Ils font dès lors appel à Abu Ahmad, qui leur envoie 2.000 dollars via Western Union. Ils décident de se rendre en Autriche, où ils arriveront le 14 novembre, soit le lendemain des attentats de Paris. On ignore cependant pourquoi ils n’ont pas rejoint directement la capitale française.

Entre-temps, les enquêteurs cherchent d’éventuels complices des deux kamikazes du stade de France, sachant qu’ils sont arrivés en France par la Grèce. Les deux hommes sont rapidement identifiés et arrêtés le 10 décembre 2015, dans un camp de réfugiés de Salzbourg.

Selon Le Monde, si leur participation aux attentats de Paris se confirme, Haddadi et Usman pourraient comparaître devant la justice française en compagnie de Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, tous deux arrêtés à Bruxelles.

► A lire : Récit: Salah Abdeslam arrêté vivant à 500 mètres de chez lui                                               source

Commenter cet article

Archives